Un carrossier en retraite ou un sorcier en activité?

 

SP23 epave

Quand un carrossier automobile prend sa retraite ça peut donner ça :

La résurrection d’une épave d‘Eureka Sport 23.

N’oubliez pas de cliquer sur les photos.


Un ami que j’ai surnommé « Le Sorcier » il y a déjà quelques années, et que beaucoup de cyclautophiles reconnaitront maintenant, profite de sa retraite pour restaurer des voitures à pédales (v.a.p.)
C’est vrai qu’il possède un énorme avantage sur la plupart d’entre nous, dans sa vie professionnelle il était carrossier… ça aide.
Malgré tout il entame des chantiers qui peuvent surprendre, comme la restauration de cette Euréka 1923.
Observez bien les photos de l’épave. Construite en tôle de 6/10 il y a plus de 90 ans et abandonnée aux intempéries, la belle à vraisemblablement séjourné à Roubaix, elle s’est transformée en dentelle.
Oui mais… Le Sorcier est arrivé ! Comme dans la chanson d’Henri Salvador, sans se presser; il travaille avec la régularité d’un métronome mais il avance à la vitesse de l’éclair.
Quand nous, nous parcourons des kilomètres, nous passons des jours, des semaines, pour retrouver la moindre petite pièce détachée, lui… Il la fabrique !
Et comme Il a eu le courage de se doter d’un très bel outil de travail maintenant ça donne ce genre de résultat.
Impressionnant non ?
Merci à notre « Grand Sorcier », (hé oui, tout augmente sauf les pensions de retraite) l’autre Dominique !

a2a5aab151

dcbb6db6bb2b3b7cbb202aeefce33d98466a4646fa50c952a3

cfdb5d1154584d9d3c052be8c7c0db

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :