Connaissez-vous Edouard ?

Alors, je repose ma question, connaissez vous M. Edouard ? Monsieur H.Edouard plus précisément ?
Était-il Hippolyte, Hector, Hubert, ou Harry (non !), je n’en sais fichtre rien mais il exerçait au début du siècle dernier dans ses ateliers situés aux confins du faubourg Saint-Martin et de la rue Lafayette, au numéro 233 dudit faubourg, à Paris dans le Xème arrondissement.

Non, ce nom ne vous dit toujours rien ? Et pourtant, à nous les cyclautophiles, à nous les « malades » de voitures à pédales il devrait nous « parler » ce nom, regardez bien la plaque :
 » VOITURE D’ENFANT, DE MALADES, et d’industrie.

Que pouvait bien être à cette époque une voiture de malades, ou d’industrie ?
En ce qui concerne la voiture d’enfant il suffit de la contempler, un peu table de chevet qui proposerait d’ouvrir son tiroir-capot, un peu plus table basse avec des roues mais sans plateau, elle n’était pourtant pas fabriquée rue du faubourg Saint-Antoine, quand « Manu » rédigeait les « factures » aux magasins du numéro 57 boulevard Magenta.

Pauvre auto, à dire vrai elle doit afficher à son compteur… Guère moins qu’une centaine d’années. Et centenaire, dans son état, elle mérite le respect, quand même !

Ha, j’allais oublier, pour tous les spécialistes, pour ceux qui auscultent à la loupe les détails, les pièces qui pourraient ne pas être d’origine, j’attends impatiemment vos critiques…
Pas celles de Saint-François en tout cas.

© Toute reproduction faite sans le consentement de l’auteur est illicite.
© Reproduction without the consent of the author is illegal.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :