C’est le printemps ! Avec les voitures à moteur pour enfants.

Les hirondelles sont revenues, le soleil brille, c’est l’instant rêvé pour publier mon billet de printemps  2019. Et ce n’est plus un billet, c’est un magazine… Avec 50 photos !

You can choose your language by clicking in the right column « Sélectionner une langue »

Lire la suite …C’est le printemps ! Avec les voitures à moteur pour enfants.

BONNE ANNÉE 2019 ! Avec la Ferrari P4 (C.G.) à moteur.

Pour Noël j’ai présenté une « Perle », (blanc perlé) magnifique voiture à pédales produite industriellement par Euréka, alors pour cette nouvelle année 2019 j’ai choisi  un autre bijou de couleur « Pierre précieuse tendance Rubis » , la Ferrari P4 de C.G. à moteur (pour enfant), le dernier modèle fabriqué par un passionné, Guy Chappaz.

Lire la suite …BONNE ANNÉE 2019 ! Avec la Ferrari P4 (C.G.) à moteur.

GIORDANI, ROSCA… DES BELLES ITALIENNES !

En France, à propos de voitures à pédales Italiennes, c’est aussitôt la marque Giordani qui nous vient à l’esprit, en partie grâce à sa longue série d’ « AUTO CORSA INDIANAPOLIS » fabriquée de 1958 à 1969, mais aussi avec ses « Auto Grand Prix » (1952/1961).
Et pourtant Giordani à produit de nombreux autres modèles, moins connus dans l’hexagone.
Mes préférences vont à l' »Auto Corsa Lusso de 1934″, aux allures d’Alfa-Roméo 6C, ou encore à l' »Auto Lusso biposti » des mêmes années.
Cette marque a donné aussi dans les véhicules militaires et dans les avions, j’adore le « Reattore »(1954/1960) ! (bientôt en restauration).

Et ROSCA ? Connaissez-vous ?
J’ai déjà eu l’occasion d’en faire l’éloge:
Un ancien constructeur Italien, fabricant de landaus, de vélos, de cyclomoteurs, Luigi Carrer, s’est lancé dans la construction de voitures à pédales en créant dans les années 1930 la CARRER & C. (soc. ar.l) à San Dona di Pave près de Venise.

Lire la suite …GIORDANI, ROSCA… DES BELLES ITALIENNES !

GIORDANI 1967 "FERRARI INDIANAPOLIS"… PRÉCISIONS !

Après mon dernier billet je dois vous apporter quelques précisions sur cette magnifique FERRARI GIORDANI présente sur la couverture du magazine LUI du mois d’Octobre 1967.
Cette auto blanche, oui celle-ci, celle de la couverture, elle est chez notre ami François (mon Saint-François), que je remercie vivement de m’avoir confié la photo ci-jointe et l’histoire de l’auto:
La voiture en couverture de LUI est dans mon garage et le mannequin qui la pilote, Isabelle, est devenue la compagne de Claude François et lui donna deux enfants Cloclo Junior et Marc (l’enfant caché). Isabelle Forêt vit dans le Sud de la France et elle est devenue oenologue. PAS BELLE L’HISTOIRE ? …..
MERCI FRANÇOIS !

DEUX AUTRES BELLES FERRARI EN ÉTAT D’ORIGINE: LES SPA DE M-G.

A la suite du modèle Indianapolis, au nom du rapide circuit Américain, en 1962 Morellet & Guérineau signaient avec l’autorisation du « Commandatore » un autre beau modèle de Ferrari Course qui empruntait son appellation au célèbre circuit Belge, le SPA, très inspiré du DINO 156 F1 de 1961 bien connue sous le nom de SHARKNOSE (nez de requin).
Ce jouet, décliné en plusieurs versions, arborait fièrement le Cavallino rampante sur chacun de ses côtés, et le monogramme Ferrari sur l’extrémité de son « museau ».
Avec le numéro 4, les 2 premières photos nous montrent le premier modèle de la SPA à pédales tandis que les clichés du numéro 8 nous permettent de remarquer les détails du modèle « LUXE » : les 2 enjoliveurs de prises d’air (narines) nickelés, la double bande « course », les 2 rétroviseurs, les 2 tubulures d’échappement à l’arrière, et les grandes roues à rayons. (On peut noter qu’il manque l’avertisseur/poire sur le n°4) Ah ce Christophe !

GROS PLAN SUR UNE FERRARI 500 INDY Morellet-Guérineau 1960/65… ENCORE NEUVE !

Ce n’est pas si souvent que j’ouvre un dossier sur la marque Morellet & Guérineau, plus communément appelée MG, pourtant très prolifique.
Je trouve déjà que cette Ferrari « Indy » est (peut-être) l’une de ses plus belles réalisations, et pour cet exemplaire dans un état exceptionnel je ne pouvais pas m’en empêcher.
Cet exemplaire, parlons en !
Vraisemblablement un modèle « Luxe »de la deuxième série avec sa calandre en aluminium poli, ses 2 phares intégrés et ses roues « rayonnantes » aux ailettes de papillons aplaties, façon Giordani. A ce propos, laquelle des 2 à été proposée la première ? ? ? Les catalogues annonçaient en 1957 L’auto Corsa Indianapolis chez Giordani et en 1958 la Ferrari Indianapolis chez MG. A priori ce serait la Giordani ?
Vous pourrez observer l’état exceptionnel de ce magnifique exemplaire MG, équipé de tous ses accessoires.
Une auto à pédales dans un tel état d’origine ? Merci Christophe pour tes belles photos !

FERRARI F1 À MOTEUR thermique, échelle 1/2.

Une exceptionnelle fabrication unitaire pour cette Ferrari F1 à moteur thermique, au look de celle de « Jean Alési »dans les années 90, à l’échelle 1/2.
Réalisées après une longue étude et des plans précis de 1994 à 1997 toutes les pièces du châssis et de la coque ont été fabriquées sur mesure. Le moteur de marque Motobécane 49,9cc 2t., le démarreur, le variateur et les freins hydrauliques proviennent d’une voiturette Ligier.
Le châssis et les couples utilisent essentiellement de l’aluminium riveté, les moyeux de roues de l’aluminium mécano-soudé, alors que les triangles sont en acier inoxydable et la coque en polyester, d’après un master et un moule bien spécifique.
Après 3 années de travail, grâce à sa légèreté, ce magnifique bolide atteint 70 km/h.
La remorque a été conçue également sur mesure pour transporter ce fabuleux jouet.
En cliquant sur les photos celles-ci parlent d’elles-même… Remercions Didier, de Vendée, pour ses clichés et les détails de son chef d’oeuvre.