Halloween, des fantômes, un sorcier, et des voitures à moteur pour enfants…

 

Ce fantôme d’Halloween qui semble s’envoler ne vous rappelle-t-il pas…?

Sa silhouette devrait « titiller » notre ami Guy C., il nous le fera peut-être savoir, et la deuxième photo pourrait vous mettre sur la voie..

A propos du verbe titiller je me suis souvenu du nom d’un mécanisme pourtant bien utilisé dans mon autre monde, celui des motards, au temps des carburateurs…  le titillateur !

Ce petit bitoniau repoussé par un ressort que l’on devait, avant chaque démarrage, titiller plusieurs fois pour enfoncer le flotteur afin de gaver les gicleurs, en faisant dégueuler l’essence de la cuve du « carbu ».

Dans les dictionnaires on retrouve bien les mots bitoniau, titiller, mais pas titillateur ?  Même la fameuse intelligence A.I. de ChatGPT ne connaît pas ce nom… Ce jeune intellect manquerait-il déjà de mémoire ?

Bref, revenons à notre sujet, pour Halloween 2023 j’ai pensé à ces fantômes qui reprennent vie peu à peu sous les mains d’un sorcier, une histoire classique dans notre univers de collectionneurs, que je vous livre, pour une fois mais ne m’y reprenez-point, bien que mon grand corps ne soit pas encore malade, en alexandrins:

Un passionné détient  depuis déjà longtemps

4 coques en résine aux airs  fantomatiques,

Quand un sorcier survient proposant ses talents

Pour faire dans son « usine » l’ensemble mécanique

Qui permettra plus tard à ces petites Darlmat

Posées sur un squelette de bon acier soudé

Fortes de leur art, tout comme une sonate

De vrombir en tempête, leur moteur installé.

Les directions, les suspensions et les freinages,

Les pédaliers, les fixations, les éclairages,

Pour ce sorcier tout semble bon, malgré son âge.

Non là ce n’est que pour la rime, et pour sourire,

Lui il est encore jeune, il n’atteint pas le pire,

Laissons le tranquillement parfaire son ouvrage

Pour bientôt nous montrer le taux de son courage.

Vous avez bien compris que même sans Halloween,

Ces spectres auraient quand même retrouvé bonnes mines,

Sous les doigts de Bruno d’autres « Darlmat-Peugeot »

Naitront pour le bonheur de bien chanceux marmots.