SPORT 27 n°1 : Conte de faits… et Contes de fées ! ! !

L’histoire d’une voiture à pédales, Euréka Sport 27, modèle n°1, ou celle de 2 Contes de Fées, je vous conte ces 2 faits, attention, faîtes vos comptes :
Depuis que nous avons conçu ce site, en 2006 avec mon fils David, notre « UNIVERS DES VOITURES A PÉDALES » reçoit de nos 1.000 à 1.600 visiteurs hebdomadaires, régulièrement quelques dizaines de courriels par semaine, demandes d’aide, recherches de pièces détachées, estimations etc…, en provenance du monde entier, auxquels je prends un réel plaisir à répondre dans des délais qui, je dois le reconnaître, (« Mais a coule pas ? »), peuvent quelques fois porter atteinte à la patience de certains.

Au cours du mois de Novembre de l’année dernière j’ai reçu une demande émanant d’un de nos visiteurs Suisse, Luc, qui cherchait de l’aide pour déterminer le type de son nouveau jouet, cette voiture à pédales Euréka. Après quelques échanges forts conviviaux nous avions décidé de nous rencontrer au Printemps, en France à mon domicile, où je devais lui remettre un lot de pièces détachées pour la restauration de sa nouvelle passion. Sauf qu’entretemps, premier « Conte de Fée »:
– Notre ami Luc « retrouve », grâce à un grand site, la trace de sa fille aujourd’hui âgée de 19 ans, dont il était sans nouvelle, séparé d’elle alors qu’elle était dans sa quatrième année… Émouvant, non ? ? ?
Luc n’a plus qu’une obsession, revoir sa fille, celle-ci occupe toutes ses pensées, tout son temps, il délaisse son auto, il doit rencontrer sa fille, en France à Paris, Dimanche (aujourd’hui même), après 15 longues années de séparation.. Angoissant, non ? ? ?
Ce bouleversement entraîne alors le second Conte de Fée:
– Hier soir, (dénouement), quelle surprise ! ! ! J’ai reçu la visite de Luc et de sa charmante épouse, en provenance de Genève pour se rendre Paris, à leur Rencontre tant attendue. Mais ils n’étaient pas venu les mains vides, ils m’avaient apporter cette fameuse Sport 27, (modèle n°1 encore absent de ma collection)… Pour me L’OFFRIR, contre bons soins ! ! !… C’est beau, non ? ? ? Et c’est aussi rassurant, les Contes de Fées, ça existe ! Je remercie encore Luc et son épouse pour ce magnifique cadeau. J’espère que mon billet saura les honorer, qu’ils auront maintenant de nombreux motifs pour se rendre régulièrement à Paris, ce qui nous donnera je l’espère aussi, des occasions multiples pour partager avec eux, autour de ma table, quelques propos passionnés. A bientôt donc !

Je ne terminerai pas cette page sans vous faire partager ma joie en vous offrant quelques photos de ce cadeau inespéré, tout en souhaitant que celles-ci puissent vous aider notamment au remontage du mécanisme de propulsion sophistiqué que nous avons ici la chance de pouvoir observer en situation, détérioré mais pratiquement complet (cliquez sur les images). Vous pourrez aussi suivre régulièrement, au travers de nouvelles photos, la restauration de ce modèle que je souhaite terminer pour l’Été 2012.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :