HYPER ARTICLE ! Les Scooters à pédales

aa64_1

Quand les VAP sont des voitures à pédales un SAP peut bien être un Scooter, ou un Solex A Pédales… Non ?
Voyons donc ensemble les Scooters et les Solex à pédales, pas moins de 34 photos…

Les scooters et les Solex restent assez rares, heureusement « Dann Le Dénicheur » a encore frappé et les clichés qu’il a eu la gentillesse de me faire parvenir m’incitent à rédiger ce billet insolite.
D’autant plus que Jean, le SUPER documentaliste, s’est empressé de participer à cet article avec ses catalogues, alors voyons…

Dans les années 50 la mode en France, après les vélos imposés par la guerre, était au « scooter », (du verbe anglais « to scoot » : trottiner), ce bizarre engin à 2 petites roues et au cadre embouti offrait un plancher plat qui permettait de placer ses 2 pieds, et un tablier protégeant des intempéries.
Un premier modèle aurait été construit en 1901 par la marque Française Auto-Fauteuil mais ce sont les Américains Cushman et Salisbury qui diffuseront ces curieux engins. Je me permets de préciser « curieux » car j’ai été l’heureux propriétaire, entre autres, d’un Cushman de 1943 avec lequel j’ai fait de nombreuses ballades.
C’est la marque Italienne PIAGGIO (de Pontedera) qui sortira en 1946 sa première « Vespa » (la guêpe, en Italien), et grâce aux grandes productions cinématographiques des films « Vacances Romaines »en 1956, avec Audrey Hepburn et Grégory Peck, et « Dolce Vita » en 1960, avec Anita Eckberg et Marcello Mastroianni, La Vespa deviendra le moyen de transport incontournable de la jeunesse Européenne, réservé néanmoins aux plus de 16 ans avec sa cylindrée d’au moins 125cm3.
Pour les plus jeunes, à partir de 14 ans et moins de 50cm3, la consécration revenait aux « Mobs »(49,9cm3), avec la célèbre « Mobylette » suivi par toutes les petites sportives « Peugeot BB », « Paloma », « Morini », « Flandria », « Itom », etc., etc., mais aussi au célèbre VELOSOLEX.
Les constructeurs de jouets ne pouvaient pas échapper au phénomène, c’est ainsi que sont nés à partir de 1952 les scooters à pédales Pierre GUY, DEVILLAINE, M.F.A., AUTOGOSS, lA REINE, ROUCA, DEJOU, POPULA, TORCK, FERBEDO, etc. tandis que notre Français « Jean-Pidoux » et sa marque DIAMANT nous proposaient sa moto à pédales alors que Solex vendait son magnifique modèle F4 tout à fait identique au grand frère.
Honneur donc aux plus célèbres, en France, les Pierre GUY.
En 1952 Pierre Guy proposera le Tri-Scooter, sans ressemblance particulière, à trois roues et repose-pieds.
En 1953 il propose le Vespa, le plus diffusé, le plus ressemblant à son aîné, qui subira durant sa carrière d’une petite dizaine d’années quelques modifications notoires.
Le garde-boue avant, le porte-bagage arrière, l’apport de la roue de secours, il a ainsi été proposé en huit variantes selon les options : phare et avertisseur électrique, pare-brise, couvre selle en simili cuir, etc.
A noter que Pierre Guy proposait également une version Premier Age, le Baby-Scooter, inspirée du Lambretta.
Vient ensuite le magnifique « Terrot » de Devillaine Frères, fidèlement reproduit il se différencie techniquement du Pierre Guy par son moyeu à roue libre et son frein au plancher commandé par le talon gauche.
Paul Masquelier (La Reine) proposait également un scooter appelé Terrot, sans comparaison avec son magnifique cousin, et c’est MFA (Manufacture Française d’Ameublement, à Saint-Etienne) qui offrait, à partir de deux versions, la gamme la plus développée de scooters à pédales. En bas de celle-ci le Cycloscooter Hélios avec ses modèles « Confort » et « Super-Confort », et la gamme Motoscooter inspirée elle aussi de Lambretta en version « Norma » et « Lux », tout un programme !

Quant au F4, fidèle réplique au 2/3 de son aîné le Solex 3800, ce bijou se croise encore assez souvent sur les salons, plus ou moins équipé de son moteur factice, de sacoches, pompe à air, et également du bruiteur.

Après toutes ces lignes, avec mes remerciements à mes 2 collaborateurs Dann et Jean, je vous dois bien quelques photos…

Premiers modèles du Vespa Pierre GUY :
pierre gui 1953

100_3058

100_2401

Deuxième modèle Luxe du Vespa Pierre GUY. N°4 bis:
pierre gui 1954

2801

inconnu-2

inconnu-1

inconnu

Les magnifiques Terrot de Devillaine.
devillaine 1954

devillaine 1958

bourse reims 2013 054

Le Terrot de chez Paul Masquelier « La Reine »:
d350_1

d277_1

la reine 1952

Cycloscooters MFA :
mfa 1954

mfa (2)

Motoscooters MFA, inspiré du Lambretta :
auto goss (1)

Scooter Auto-Goss :
scooter auto goss

Scooter Popula :
popula 1959

Scooter/trottinette Dejou (en bois):
trotidejou2

troti dejou1

Scooter en bois :
inconnu

Scooters divers dont les spectaculaires side-cars:
36_1_b

scooter rouge droite

IMG_2937

gag - gag

4c_1_b

ff_1_b

transformation a

transformation

Et place au Solex F4:
IMG_2125 [800x600]

IMG_2129 [800x600]

IMG_2128 [800x600]

IMG_2127 [800x600]

DSC07979

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :