Euréka Super Junior 35 (n°2), dans son jus !

Comment se présentait, à l’époque, une voiture à pédales chez un marchand de jouet ?

Voici la réponse en photos pour notre sujet d’aujourd’hui, une Euréka Super-Junior 35 n°2, modèle avec ailes enveloppantes et corne d’appel (perdue en cours de route), sans option.

Ce jouet a donc été conservé dans son état strictement d’origine, jamais repeint, sans ajout ou perte hormis la corne d’appel dont il reste le support.
Il possède encore l’étiquette du distributeur de Cannes (06) qui l’a vendu à l’époque, donc avant la guerre de 1940 :
M. R.Jouve, « BABY-CONFORT » à Cannes (06).

Une seule et unique teinte était utilisée pour l’extérieur et l’intérieur de la caisse, et aussi pour les roues : le rouge.
La calandre (faux radiateur), légèrement incurvée du type Delage, était nickelée (tout comme les enjoliveurs de roues) mais son centre était également peint en rouge, seul le volant était noir.

Le capot était pourvu de deux fois 5 louves sur chacun de ses côtés, la transmission assurée par un classique essieu-vilebrequin était entraînée par un pédalier muni d’un réglage rapide (papillons) à trois positions différentes sur chacune des pédales pour mieux s’adapter à la longueur des jambes du pilote.

On peut constater que le modèle n°2 était équipé de jantes non ajourées, et dépourvu de phares électriques et de coffre ouvrant.
Aucune des options proposées à l’époque (bandages 210X50 ou 225X55, peinture 2 tons spéciale, roue de secours sur coffre ar., pare-chocs av. et ar., avertisseur électrique) n’est ici présente.

Malgré tout… Une belle pièce pour un collectionneur !

© Toute reproduction faite sans le consentement de l’auteur est illicite.
© Reproduction without the consent of the author is illegal.

1 réflexion au sujet de “Euréka Super Junior 35 (n°2), dans son jus !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :