Rock n’Roll Party

Dimanche 05 juin 2016,
à SAINT-PRYVÉ-SAINT-MESMIN (45750)
Après les nombreux problèmes que nous avons tous plus ou moins subi, les attentats, les manifestations, les grèves, les inondations, et j’en oublie peut-être, et si vous trouvez mes phrases trop longues c’est une volonté de ma part pour mieux faire ressentir l’abondance des sujets.

Lire la suite …

DESOTO FIREMITE, PLIMOUTH FURY, FORD MERCURY et PONTIAC, 1956 à 1960. LES VOITURES A PÉDALES (ou A MOTEUR) DU MARKETING. JUNIOR "U.S.A." – N° VI –

Afin de mieux cerner ce volumineux et intéressant sujet je me vois dans l’obligation de le traiter en plusieurs billets numérotés de I à VI. Aujourd’hui, dans ce dernier numéro, 1956/57/58/59/60, je développe mon « Gros Plan » du 10/05/12 consacré à ces petites autos dites « Voitures Promotionnelles ».
Ces fabuleux modèles Américains appelés « Junior » étaient distribués et quelques fois offerts, durant deux décennies, par la plupart des marques du nouveau continent qui utilisaient sans vergogne cette technique de vente, pour notre grand bonheur actuel.
Jouets aux dimensions généreuses, souvent des biplaces motorisés, ils suivaient la progression des modèles de chaque marque et pouvaient évoluer comme leurs « aînés », d’année en année.
Pour mieux attirer les « Enfants Rois » (c’était le début de leur Ère), ces petites autos étaient présentés dans les écoles, dans les centres commerciaux, attractions diverses et variées au cours desquelles des invitations au pilotage distribuées à profusion incitaient les parents à se précipiter avec leur progéniture dans les vastes locaux des multiples concessions. Là, des vendeurs affutés vantaient tranquillement les innombrables mérites du nouveau modèle pour Maman et Papa, en préparant les « bons de commande », pendant que les bambins collés aux sièges des bolides goutaient à l’ivresse de la conduite. Toutes les joies d’une époque… La Croissance !
Les DESOTO FIREMITE 1958, à moteur thermique, ont été fabriquées par la société ROBEL Co.
Les PLIMOUTH FURY 1958/59/60, à moteur électrique, sont sorties de chez Powercar à Mystic (co), un modèle 1965 à moteur thermique a également été commercialisé.
Les FORD MERCURY 1957/58, à moteur électrique ou thermique, furent également fabriquées par la Sté POWERCAR à Mystic (co).
Les PONTIAC JUNIOR 1956, a moteur électrique étaient conçues et distribuées par les Studios d’Art SILVESTRI à Chicago (Illinois.)

Mon prochain billet sera consacré à l’EURÉKA 1928 « SPORT 28, BIPLACE en TANDEM, type BUGATTI »… UN SACRÉ NUMÉRO ! ! !

LES CHEVROLETS CORVETTE JUNIOR 1958/63. LES VOITURES A PÉDALES (ou A MOTEUR) DU MARKETING. JUNIOR "U.S.A." 1958/63. – N° V –

Afin de mieux cerner ce volumineux et intéressant sujet je me vois dans l’obligation de le traiter en plusieurs billets numérotés. Aujourd’hui, dans ce numéro V 1958/63, je développe mon « Gros Plan » du 10/05/12 consacré à ces petites autos dites « Voitures Promotionnelles ».
Ces fabuleux modèles Américains appelés « Junior » étaient distribués et quelques fois offerts, durant deux décennies, par la plupart des marques du nouveau continent qui utilisaient sans vergogne cette technique de vente, pour notre grand bonheur actuel.
Jouets aux dimensions généreuses, souvent des biplaces motorisés, ils suivaient la progression des modèles de chaque marque et pouvaient évoluer comme leurs « aînés », d’année en année.
Pour mieux attirer les « Enfants Rois » (c’était le début de leur Ère), ces petites autos étaient présentés dans les écoles, dans les centres commerciaux, attractions diverses et variées au cours desquelles des invitations au pilotage distribuées à profusion incitaient les parents à se précipiter avec leur progéniture dans les vastes locaux des multiples concessions. Là, des vendeurs affutés vantaient tranquillement les innombrables mérites du nouveau modèle pour Maman et Papa, en préparant les « bons de commande », pendant que les bambins collés aux sièges des bolides goutaient à l’ivresse de la conduite. Toutes les joies d’une époque… La Croissance !

Les CHEVROLETS CORVETTE JUNIOR furent fabriquées par les Sociétés ESKA à DUBUQUE (Iowa) pour le modèle 1957 à pédales avec pont arrière, YARDMAN à JACKSON (Michigan) modèle 1958 à moteur 4t., et BARRY TOYCRAFT à SAINT-PAUL (Minnesota) pour le modèle 1963 à moteur électrique.

Mon prochain billet: LES DESOTO FIREMIT, PLIMOUTH FURY et PONTIAC JUNIORS, 1956/57/58.

Ci-dessous dans l’ordre Corvette Junior Eska 1957, Yardman 1958, et Barry Toycraft 1963.




LES FORD, SUNLINER 1957 et EDSEL 58 – LES VOITURES A PÉDALES (et A MOTEUR) DU MARKETING – JUNIORS "U.S.A." – 1950/60. – N° IV –

Afin de mieux cerner ce volumineux et intéressant sujet je me vois dans l’obligation de le traiter en plusieurs billets numérotés de I à VI. Aujourd’hui, dans ce numéro IV 1950/1960, je développe mon « Gros Plan » du 10/05/12 consacré à ces petites autos dites « Voitures Promotionnelles ». Ces fabuleux modèles Américains appelés « Junior » étaient distribués et quelques fois offerts, durant deux décennies, par la plupart des marques du nouveau continent qui utilisaient sans vergogne cette technique de vente, pour notre grand bonheur actuel. Jouets aux dimensions généreuses, souvent des biplaces motorisés, ils suivaient la progression des modèles de chaque marque et pouvaient évoluer comme leurs « aînés », d’année en année. Pour mieux attirer les « Enfants Rois » (c’était le début de leur ère), ces petites autos étaient présentés dans les écoles, dans les centres commerciaux, attractions diverses et variées au cours desquelles des invitations au pilotage, distribuées à profusion, incitaient les parents à se précipiter avec leur progéniture dans les vastes locaux des multiples concessions. Là, des vendeurs affutés vantaient tranquillement les innombrables mérites du nouveau modèle pour Maman et Papa, en préparant les « bons de commande », pendant que les bambins collés aux sièges des bolides goutaient à l’ivresse de la conduite. Toutes les joies d’une époque… La Croissance !

Les FORD SUNLINER et FORD EDSEL JUNIOR furent fabriqués par la Société DONALDSON à Kansas City (Kansas) en 1957 et 1958, elles étaient proposées à pédales ou à moteur électrique.
Ci-dessous dans l’ordre, photos des SUNLINER et EDSEL 57/58.

Mon prochain billet : Les CHEVROLET CORVETTE 1958/63.

LES FORD THUNDERBIRD – LES VOITURES A PÉDALES (et A MOTEUR) DU MARKETING. JUNIOR "U.S.A." 1950/60. – N° II –

Afin de mieux cerner ce volumineux et intéressant sujet je me vois dans l’obligation de le traiter en plusieurs billets numérotés de I à VI. Aujourd’hui, dans ce numéro II 1950/1960, je développe mon « Gros Plan » du 10/05/12 consacré à ces petites autos dites « Voitures Promotionnelles ».
Ces fabuleux modèles Américains appelés « Junior » étaient distribués et quelques fois offerts, durant deux décennies, par la plupart des marques du nouveau continent qui utilisaient sans vergogne cette technique de vente, pour notre grand bonheur actuel.
Jouets aux dimensions généreuses, souvent des biplaces motorisés, ils suivaient la progression des modèles de chaque marque et pouvaient évoluer comme leurs « aînés », d’année en année.
Pour mieux attirer les « Enfants Rois » (c’était le début de leur ère), ces petites autos étaient présentés dans les écoles, dans les centres commerciaux, attractions diverses et variées au cours desquelles des invitations au pilotage, distribuées à profusion, incitaient les parents à se précipiter avec leur progéniture dans les vastes locaux des multiples concessions. Là, des vendeurs affutés vantaient tranquillement les innombrables mérites du nouveau modèle pour Maman et Papa, en préparant les « bons de commande », pendant que les bambins collés aux sièges des bolides goutaient à l’ivresse de la conduite. Toutes les joies d’une époque… La Croissance !

Les Ford « THUNDERBIRD » JUNIOR furent fabriquées par la société Powercar à Mystic (Connecticut) au nombre d’environ 5.000 exemplaires jusqu’en 1967, Dont 6 modèles pour les années « 50 », à moteurs électriques ou thermiques.
Ci-dessous, dans l’ordre, photos des modèles 1955, 1957, 1958, 1959, 1960.
Mon prochain Billet: Les Ford « MUSTANG » JUNIOR.


"SUPER SONIC" – MURRAY – (U.S.A.) 1954.

Avec ce billet je vous invite aux voyages, vers le « Nouveau Monde » pour faire connaissance du constructeur, et dans notre enfance, celle des années « 50 », pour rêver un peu au vol spatial.
En effet je vous propose aujourd’hui un jouet à pédales peu commun en France, une espèce d’avion-fusée décliné en 3 versions par le constructeur Américain Murray -Ohio- (à Cleveland) à partir de 1954. Celui-ci se dénomme Super-Sonic JET et l’on trouvera pendant une dizaine d’années deux autres variantes sous les noms de ATOMIC MISSILE et SKY ROCKET, seules les robes seront différentes, du bleu ciel au rouge en passant par le gold
Ces jouets aux noms significatifs nous replongent totalement dans l’univers des années « 50 », la science-fiction et ses feuilletons T.V., ses B.D., ses Comics et Supers Héros.
Ils se voulaient à la fois avions, fusées, missiles, avec leurs 2 manettes/poussoirs de commandes, leurs 2 réacteurs, leur unique roue avant directionnelle commandée par un volant cintré non fermé, quelles Gueules ! ! !

Ceux qui, comme moi, ont murit à cette époque comprendront mieux que quiconque mes propos, ils se remémoreront certainement l’influence de nos libérateurs d’outre atlantique sur notre quotidien et le « dream » permanent de « l’Américan way on life ».
On trouvait également des objets aux lignes similaires, à une échelle un peu plus grande, sur certains manèges forains, souvent fabriqués en Belgique.
Pendant ces années, 3 constructeurs Européens se lançaient dans l’aventure des avions-fusées à pédales: Le Français JEAN PIDOUX avec, au catalogue de 1956, « L’ Aéro Fusée COMET« , l’Italien GIORDANI et l’« Autoreattore » fabriqué également sous licence par l’Anglais Tri-Ang sous le nom de… « Super-Sonic Plane » ! Mais ceux-ci feront l’objet de futurs articles, quand la restauration de mes exemplaires sera terminée.

YOUPI ! ! ! BIENTÔT NOEL… DEMANDEZ LUI UNE CHEVROLET CORVETTE C1 A PÉDALES !

Comme cadeau sous le sapin que rêver de mieux qu’une Chevrolet Corvette C1 à pédales ? Ces jouets promotionnels ont été commandés par la G-M- en 1957 à la société ESCA, pour que les concessionnaires puissent les offrir à leurs fidèles clients. Quelques centaines ont été fabriqués dont une douzaine aurait été livrée au Circuit de Daytona Beach en Floride. Cette grande voiture à pédales était propulsée par un système de transmission avec un arbre reliant une boite de vitesse à un pont arrière. Aussi belle que rare, je n’en connais pas d’exemplaire en France.