Euréka le 11 novembre… Et dans les écoles !

You can choose your language by clicking in the right column « Sélectionner une langue ».

 

Le début du siècle dernier, une tout autre époque !

Si aujourd’hui dimanche, 11 novembre 2018, une grande partie des dirigeants de notre monde, à supposer qu’il en existe un autre, s’est déplacée à Paris pour honorer la mémoire des millions de victimes de l’horrible carnage qu’a été le conflit 1914/1918, rappelons nous que depuis la nuit des temps les jeux et les jouets préparaient les guerres.

En 1914 quand, précédemment au massacre, les hommes partaient au combat « La fleur au fusil », les enfants s’amusaient à faire la guerre tandis que les constructeurs de jouets de tous les pays redoublaient d’imagination pour coller au mieux à la réalité.

Dans son catalogue « à la Prévert », toujours en lien direct avec son temps, Les Inventions Nouvelles – Eurêka proposaient aussi des pistolets et fusils à flèches « Lebel 1898 » à baïonnette, des mitrailleuses à billes, et des cibles mécaniques dénommées « L’Allemand » ou « La tranchée Boche« , par exemple.

 

Par  bonheur les temps ont changé.

A partir de 1922 Euréka s’était spécialisé dans les voitures à pédales et proposait même en 1980 une collection de jouets automobiles en bois, « M.Dubois »

 

Quand, à l’heure à laquelle j’écris ces lignes, cent ans plus tôt les bourdons des clochers sonnaient pour annoncer l’armistice et la fin du cauchemar, aujourd’hui, au même instant, une grande partie de l’Europe et du monde célèbre LA PAIX retrouvée, tout au moins sur notre continent.

Eurêka et ses concurrents hélas n’existent plus, les jouets, surtout ceux destinés aux petits, ont heureusement perdu leur agressivité, et je dois persister dans la préservation de ce patrimoine qui explique et expliquera encore mieux à la jeunesse d’aujourd’hui et de demain l’origine des maux que pouvaient produire les sociétés d’hier et d’avant-hier.

A propos d’instruction, j’en profite pour saluer et remercier pour ses réalisations, la communauté des communes de la vallée de l’Andelle, Lyons-Andelle, dans l’Eure, département où étaient installées plusieurs usines dont Euréka à Pont-Saint-Pierre / Douville-sur-Andelle.

Et plus particulièrement Madame Nathalie Bertot professeur des écoles, coordinatrice de la web-radio Fréquence Andelle, et présidente de l’association.

En effet cette radio du net proposée par les enfants, en direct des écoles du territoire, met à l’honneur le patrimoine artistique, culturel et industriel de Lyons-Andelle, dont Euréka et tout ses jouets.

Par exemple, l’émission du vendredi 9 novembre dernier vers 9h30 avait pour sujet et pour titre Euréka.

Vous pouvez donc en savoir plus sur les jouets Euréka en revenant sur les rediffusions, en cliquant ici

Une prochaine émission aura lieu le 14 décembre prochain à Pont-Saint-Pierre, en direct de l’école Henri Kratz, ancien maire et fondateur de la société Eurêka.

 

 

Et hop ! Un peu de sérieux (pas trop mais un peu), aujourd’hui particulièrement, pour nous remettre un tantinet les pieds sur terre dans notre univers de gamins !

A bientôt pour une voiture à pédales Devillaine Frères, Simca 1000, presque parfaite D’ORIGINE.

© Toute reproduction faite sans le consentement de l’auteur est illicite.
© Reproduction without the consent of the author is illegal.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :