à Orléans, la plus grande bourse aux jouets de France, c’était dimanche…

Traditionnellement le « Mini Auto 45 » nous propose fin janvier sa grande Bourse Internationale aux jouets. Cette année, ce dimanche 27, c’est la 40ème  (déjà !) ayant pour thèmes les voitures et les trains miniatures, et tous les jouets anciens en général.

Au fil des ans, grâce à l’ardeur du Président-organisateur Eric Mortier et de son staff , (que je salue, ainsi que mes 2 amis Alain) cette manifestation s’est affirmée pour devenir la plus importante des bourses aux jouets en France (et vraisemblablement en Europe), tout en conservant sa convivialité et sa chaleur des premiers temps.

Avant l’ouverture des portes, prévue ce jour même à 9h, nous cherchons une place de stationnement, le vaste parking du Parc des expositions est déjà saturé.

Une foule immense s’est agglutinée devant les caisses et, après quelques minutes d’attente, c’est la RUÉE !

Là, nous sommes certains de rencontrer des amis de toujours, des passionnés sans e, bien que l’on puisse croiser de plus en plus de représentantes de la gente féminine, surtout à la tenue des stands, le principe de parité n’a pas encore atteint son paroxysme dans ce genre d’événement.

Et la foule ne signifie pas pour autant cafouillage et hausses de tons, ici l’ambiance est accueillante, avec une organisation sans faille et sans débordement, sans clivage social, on se sent de suite« en famille », que du Bonheur !

Rassurons nous, malgré la moyenne d’âge des visiteurs  dépassant largement la cinquantaine, le thème c’est bien LE JOUET (ancien évidemment).

Les amateurs de jouets automobiles sont les plus gâtés, à toutes les échelles, dans toutes les marques et dans toutes les matières on peut tout trouver d’autant que les exposants viennent des 4 coins de  l’Europe, Anglais, Allemands, Belges, Espagnols, Hollandais, etc.

Dans le premier hall, quel régal ces objets exceptionnels, automobiles stricto sensu mais aussi dans un sens plus large camions, avions, bateaux, chemin de fer, un peu d’Eureka et même du Star-Wars !

 

 

 

 

Si le nom officiel est bien Mini Auto 45 le couloir central est pourtant réservé à l’exposition de véhicules anciens à l’échelle 1. car de la miniature à sa « grande soeur » il n’y qu’un pas que toute cette bande de passionnés, et moi même, avons franchi depuis longtemps.

Cette année trois pickup-trucks, ces petits camions  typiquement américains, rampside, tous trois soigneusement restaurés, aux couleurs publicitaires mondialement connues, attirent particulièrement l’attention.

 

Un Chevrolet Corvair 95 JOHN DEERE 1960’s,  transporte, arrimé avec soins, un mini-tracteur de la marque et de l’époque équipé d’une lame à neige, un Ford Econoline 1960’s « GULF » nous laisse admirer un vélo à ses couleurs, tandis que nous  restons désolés que le Dodge A-100 « LOTUS » ne nous propose pas une « Formule » du même âge.

 

 

 

 

Au hasard des modèles nous croisons un coupé Jaguar XK 120,  l’Alpine et la moto Indian prêtées par mon cher Didier, la Chevrolet Monza 1976 inscrite au Mans Classic, celle de Gilles , avant c’était « Gros Gillou » pour les intimes, mais ça c’était avant, avant qu’il devienne Champion de France CER (hé oui, c’est bien lui !), un bel attelage 203 Peugeot et sa caravane, une Mini JEM, une Berlinette A 108, une Corvette Sting-Ray, une Autobianchi Eden-Roc, une Cadillac Funeral Cortege, j’en passe et des meilleures et, juste à l’ angle,…

Une magnifique moto de course que je connais bien et que j’affectionne particulièrement, la superbe 750 Norton/Seeley  n°86, celle de mon grand ami Serge, le CHAMPION DE FRANCE VMA Classic 2018, Chapeau bas au Sénior ! ! !  Si, si à son âge, il fallait le faire ! (il va apprécier…) Je reviens un peu plus en détails sur cette monture (la moto) au moteur de base Commando, avec culasse, vilebrequin et arbre à cames Maney, carburateur Amal de 34, pistons forgés et bielles en alu, boite à barillets 6 vitesses TTI, cadre Seeley MK4, suspensions Maxton etc… Une Bête à dompter ! Il s’y est donc longuement entraîné, ainsi qu’une charmante visiteuse…

 

 

 

 

Le hall 2  est également saturé par l’abondance des exposants et l’affluence des visiteurs, j’y vois des jouets en tôle, splendides, rarissimes, à tous les prix, dans toutes les tailles bien que…, bien que les voitures à pédales soient pratiquement inexistantes. Cette année mes yeux, pourtant entrainés à ce genre d’exercice, n’en ont détecté que 2 !

 

 

 

 

 

 

Mais, a bien réfléchir c’est un peu logique, l’origine de cette bourse provient de la miniature, les marchands sont donc habitués et spécialisés dans les petites tailles.

On constate que les voitures à pédales sont beaucoup plus présentes dans les expos d’automobiles anciennes à l’échelle 1, à Rétromobile la semaine prochaine, à Époqu’Auto à Lyon en novembre, et surtout à Reims au salon des « Belles Champenoises d’Époque », le 10 mars par exemple.

Ici, Eric a su fédérer pour encore mieux nous accueillir, outre le nombre et la qualité des exposants nous  pouvons également noter la présence de stands importants comme celui de la FFVE, par exemple, de tous les clubs d’automobiles de la région, et bien sur celui de nos deux compères et amis (et oui, eux aussi !) l’Automobile Club de l’Ouest, toujours présents.

Les Médias apprécient également l’ambiance qui règne dans ce club, qu’ils soient régionaux ou spécialisés on a pu relever la parfaite communication de La Rep’ , France bleue, RCF 45, et du groupe L.V.A. avec « Collectionneur et Chineur ».

Enfin, Merci et encore Bravo au Mini Auto 45 qui sait nous attirer, nous tous ces vieux gamins, en nous sortant de notre torpeur hivernale, par sa magnifique et première manifestation de l’année spécialement destinée aux passionnés d’automobiles et de jouets anciens alors, par pitié, Messieurs s’il vous plait… CONTINUEZ !

 

 

 

 

 

5 réflexions au sujet de “à Orléans, la plus grande bourse aux jouets de France, c’était dimanche…”

    • Bonjour Michel, pour la prochaine édition vous n’aurez qu’un choix, celui d’une découverte physique ! Oui, je sais, vous viendrez de bien loin mais, pour un tel événement !

  1. Quelle affluence, et à voir les photos de belles pièces, dire qu’à passé 50 ans notre regard est toujours celui d’un enfant , c’est beau , non ?

    • Bonjour Alexandre, et la Suisse ne vous propose pas de manifestation semblable ? Pas aussi importante évidemment, la plus grande d’Europe est à Orléans ! ! !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :