L’incroyable retour ! Et elles sont NEUVES !

C’est impensable, dans cette aventure tout est incroyable, inimaginable, mais c’est vrai 

You can choose your language by clicking in the right column « Sélectionner une langue »

Mon laxisme m’a vraisemblablement bien aidé, je n’ai pas eu le courage de remiser le sapin de Noël, toujours scintillant dans le salon et…

IL EST REVENU, le Père Noël ! Pas seul je suppose vu la taille des colis, encore aidé par ses lutins sans doute.

Je trouve 2 caisses au pied de ce conifère qui, ce matin, me parait plus réjoui que d’habitude. L’une d’elles étant particulièrement volumineuse je n’ose pas calmer ma curiosité exacerbée en commençant par la plus grande qui m’affole un peu, et j’ouvre d’abord la petite.

Celle-ci, un peu âgée (la soixantaine, peut-être à peine, mais bien portée) mesure 1m de long, composée d’un fond en contreplaqué et de côtés en carton.

Après l’avoir ouverte, en retirant le papier protecteur, j’aperçois une masse rouge, brillante, comme neuve, et une plaque minéralogique me propose une immatriculation qui m’ interdit toute supposition, 27 EK 75, aucun doute c’est une voiture à pédales Euréka, une Simca 1300 EK37 de 1967 , je l’extrais de sa caisse d’origine et… Elle est neuve. INCROYABLE… Mais vrai !

Aucune lumière naturelle n’a pu altérer ses peintures, ses décalcomanies, ni même l’éclat des pièces en aluminium, le volant est encore baissé en mode transport, maintenu par ses cordelettes, d’origine elles aussi, j’ai du mal à y croire.

Et maintenant j’en tremble, j’ai hâte d’ouvrir la deuxième caisse, la plus volumineuse, longue de 1,25 m  large de 0,50 m.

Après avoir retiré délicatement le papier protecteur ma curiosité se transforme en une vive émotion devant cette façade bleu clair, et la plaque minéralogique qui m’indique 27 EK 75, une autre EURÉKA.

Très sincèrement, je suis ému de découvrir cette Simca 1000, dans le même état que la 1300, jamais assemblée.

Une Simca 1000 type EK 33, grand modèle n°4 équipé des grosses roues, coffre ouvrant, antenne, etc., neuve, inviolée.

Elle aussi en mode transport, le volant baissé, maintenu par des ficelles, mais en plus avec son pare-brise encore attaché au châssis par 2 morceaux de fil de fer, et l’avertisseur Pouet ! Pouet !

 

 

 

 

Fantastique ! D’une main non assurée je suis obligé de me saisir d’une petite pince et, pour la première fois, détacher le pare-brise.

Dommage, la décalcomanie collée sur la calandre a séché, elle s’effrite par moitié, sinon toutes les couleurs sont vives, protégées par l’emballage, et les logos Euréka sont toujours intacts.

Maintenant c’est fait, elles sont sorties à l’air libre, atteintes par la lumière pour la première fois depuis… 1965 ?

Je n’ai plus qu’a fixer les volants, installer le pare-brise, et prendre les photos qui s’imposent..  A vous de juger !

 

 

 

 

 

Je dois vous avouer qu’après cet exercice éprouvant je ne souhaite plus qu’une chose, que ces deux exceptionnelles voitures à pédales retrouvent au plus tôt la sérénité et la protection dont elles ont bénéficié pendant tout ce temps donc, dans quelques minutes, elles rejoindront leur caisse que je refermerai consciencieusement.

Je termine en vous adressant ce message d’espoir qui vous confirme que les trouvailles à ce point exceptionnelles sont  encore possibles, et  je me permets ce conseil   » en 2022 ouvrez l’oeil, même les deux !  » 

Bonne Année ! 

 

© Toute reproduction faite sans le consentement de l’auteur est illicite.
© Reproduction without the consent of the author is illegal.

 

 

12 réflexions au sujet de “L’incroyable retour ! Et elles sont NEUVES !”

  1. Le Père Noël a fait une erreur dans l’adresse de livraison de ces superbes et magnifiques jouets !!!! ou il semble que tu es été deux fois plus sage
    Signé le Père Noël

    Répondre
    • Bonsoir Jean-Claude, d’autres abonnés ont une réflexion similaire quant à l’erreur de livraison…
      Cette « affaire » est bien mystérieuse. Je ne sais pas ce qu’est devenu le fin limier, cet inspecteur de police un peu vouté, toujours vêtu d’une gabardine, qui roulait en Peugeot 403 cabriolet, dommage nous aurions pu lui demander de nous mettre sur la voie… De la raison.

      Répondre
  2. Bonjour, on peut dire : Meilleurs Voeux pour cette année 2022 !! une chance incroyable de trouver 2 merveilleux modèles !!! neufs en plus c’est époustouflant !! un vendeur de jouet certainement qui avait gardé ces joyaux, merci pour ce partage. Amicalement.

    Répondre
    • Bonsoir Arnauld, merci pour votre commentaire. Comme aurait pu le dire un de nos grands comiques hélas disparu trot top :  » Pas con, hein, le Père Noël ». Bonne Année !

      Répondre
  3. Hello Domi !Que vois-je ? Deux SIMCA « sorties d’usine », même pas rodées ?
    Décidément le père Noël reste un magicien
    Belle année à vous deux.

    Répondre
    • Bonjour Patrick, effectivement nous pénétrons là le domaine de l’incroyable… Mais vrai.
      Le Président du Club Simca France doit être satisfait que des jouets de la marque qu’il représente soient ainsi protégés. Je te soushaite également une bonne année 2022, amitié.

      Répondre

Laisser un commentaire