Histoire réduite des voitures à moteur pour enfants, les « JUNIOR ». vol.3

Pour terminer cette histoire réduite des voitures  à moteur pour enfants, les « JUNIOR », je ne peux pas ne pas évoquer ce souvenir de jeunesse quand mon proche voisin était garagiste, et pas dans n’importe quel garage, un grand garage, le concessionnaire Ford à Orléans.

You can choose your language by clicking in the right column « Sélectionner une langue »

Ce fameux endroit, lieu privilégié de mes visites quotidiennes se nommait « Garage BELIER » (avec un seul L), il était aussi dépositaire de la marque BELLIER (avec 2 L) et, en tant qu’ami de la famille des propriétaires (salut Eric, salut Alain),  j’avais le privilège de pouvoir observer, toucher, essayer, du coté intérieur, derrière la vitrine, ces petites autos à moteur Solex, des « Type 85« , utilisées aussi à l’époque par La Prévention Routière.

Je n’étais plus un gamin, c’était peut-être en 1966/68 j’avais donc une vingtaine d’années, et j’étais déjà attiré par ces petites voitures, pourtant très « enfantines » et simplistes.

 

 

 

Dans cette liste non exhaustive des voiturettes que j’ai eu la chance de connaître je dois citer celles de Henri Barthel, entre autres organisateur (avec le club « La Magnéto du Rouergue)  du 1er Salon International Mini-Automobiles, c’était à Rodez en… 2007 !… Et j’y participais, avec ma Donky et quelques vap… Cliquez pour la vidéo :100_0779

 

 

Henri Barthel, un Monsieur, un passionné qui a partagé sa vie avec les mini-voitures . Il avait créé son équipe et ses pilotes « Les Barthel’s Bolids Boys« , qu’il entrainait à cette époque sur un circuit situé dans la proche banlieue de Rodez, à Olemps.

Constructeur de plus d’une cinquantaine d’exemplaires, des Ferrari, Ford, Lamborghini, et même une Chapparal !  (Rappelez-vous cette Chapparal venue d’outre atlantique, du Texas,  pour participer aux 24h du Mans en 1967, avec son grand aileron, elle était pilotée par Phill Hill et Mike Spence).

Celle-ci est un peu plus petite, mais quel souvenir, un véritable marqueur historique !

En aparté, j’avais filmé Cyril Drevet au volant de la superbe Ferrari Testa Rossa  (celle de M. Boutin), lui-même filmé par le caméraman de M6 pour l’émission Turbo. cliquez pour voir la vidéo :100_0768

A Rodez j’avais rencontré un de mes amis, Guy Chappaz, (un autre grand constructeur, je vous en parle plus bas) et quelques-unes de ses autos: une 4cv de pompiers à moteur électrique, une Trèfle,  et l’une d’elles, très originale, à la carrosserie faite en partie d’osier tressé.

 

Et depuis Guy n’a pas cessé de créer des modèles, sous la marque G.C. je pense  à la 203 Peugeot, à la Darl’Mat, aux multiples Ferrari, à la Ford, à l’Alpine, à… à…

 

 

 

 

 

 

 

 

J’y avais découvert un autre ami, Jean Cuche, et sa désormais célèbre Mathisette:

Je ne quitterais pas Rodez sans vous parlez de mon ami Gilles, le Docteur Violet et ses jouets Violetta. Nous avions passé ensemble un excellent week-end, Gilles présentait la-bas une de ses productions Jaguar XK120 bleue, alors que sa fille pilotait finement une Elantec à pédales pour aller aussi vite que les voitures à moteur… pour la vidéo cliquez ici : 100_0764

 

Gilles c’est d’abord les Jaguar XK120, ensuite les Lotus Elan,  mais aussi les bateaux, les fameux Riva à pédales, également les Mangusta à moteur électrique ou à turbine.

 

 

 

 




 

Dans des temps moins reculés  j’ai connu Renaud Hannebert  sympathique importateur des Jeepy et des Horsington.

Les Jeepy sont amusantes, complètes (hormis la suspension) robustes et peu couteuses, et Renaud assure un s.a.v. de qualité que j’ai eu l’occasion d’apprécier.

 

 


Je termine maintenant ce 3ème et dernier volume par les deux  exemplaires de mini-F1 que j’avais habillés aux couleurs du célèbre duel de l’époque pour le championnat du monde de formule 1, rouge contre jaune et bleu, Michael Schumacher et Fernando Alonso, la Ferrari n°1 et la Renault n°8.

Je ne garde de ces petits bolides que des souvenirs agréables. Fiables, bien équipés, (110cc 4 temps, démarreur électrique, 3 vitesses + marche arrière, freins hydrauliques, suspensions indépendantes, volant et colonne réglables pour adultes etc.)

Je ne peux pas citer de marque je ne la connais pas, j’ai su, bien après mes achats, que ces jouets étaient entièrement réalisés en Asie, et finalement qu’importe,  comme ils peuvent aussi accueillir des pilotes de taille adulte, grâce à eux certains moments de loisirs sont restés mémorables… J’ai la chance de résider en partie sur une voie désaffectée.

 

 

 

 

 

 

 

Toute reproduction faite sans le consentement de l’auteur est illicite.
© Reproduction without the consent of the author is illegal.

1 réflexion au sujet de “Histoire réduite des voitures à moteur pour enfants, les « JUNIOR ». vol.3”

Laisser un commentaire