La Collection Euréka, nouvelle formule… Et, les voitures à pédales FERBEDO !

Après un silence prolongé on lève le voile sur la nouvelle présentation de la collection Euréka. Une page s’est tournée, une autre s’entrouvre…

Et nous jetons un regard sur les FERBEDO.

You can choose your language by clicking in the right column « Sélectionner une langue »

Elle s’entrouvre seulement pour laisser apparaitre un écran similaire à celui que l’on ne peut pas découvrir actuellement dans les salles de cinéma : Noir !

 

Elle ne s’ouvrira en réalité qu’au début du mois de mai après réception des dernières décorations.

Non, aujourd’hui je vous propose une autre marque de voitures à pédales (Tretauto en allemand), européenne délaissée, je veux parler de l’allemande Ferbédo,  un acronyme composé à partir des nom et prénom du fondateur et de l’emplacement d’origine de l’entreprise, ( Fe rdinand Be thäuser Nürnberg- Do os), qui, après avoir produit de nombreux objets en métal comme les coffres-forts,  se lança dans la fabrication de jouets, d’abord  des rameurs et des traîneaux, ensuite des voitures à pédales, des vélos, tricycles, et bien d’autres pendant plus de 100 ans.

Bien qu’elle ne fut pas à l’origine d’une solution mécanique exceptionnelle, la comparaison de cette firme Allemande avec la Française Euréka me tente beaucoup.

Créée en 1898, quelques années après Euréka, elle a pu également honorer son centenaire sauf qu’elle a « vécu » plus longtemps, 120 ans,  son bilan n’ayant été été déposé qu’en 2018.

Sinon ses possibilités créatives engendrent la similitude avec, par exemple, dés 1914, la création de Hollanders (rameurs). Viendront ensuite la première voiture à pédales et un drôle d’engin à 3 roues propulsé par un petit moteur thermique.

 

 

Ma préférence irait vers le modèle 315 B, d’une longueur acceptable (1,40m.) et bien équipé avec phares, pare-brise, pare-chocs, etc.

Le choix est délicat car après celui-ci on peut encore trouver les Mercedes 180, 220, et la belle 190 SL.

 

 

 

Sans oublier les modèles§les Courses et autres Scooters

 

 

Avec la Mercedes 190 SL des années 50″‘ un modèle plus populaire pérennise l’histoire, le Borgward Isabella. Celui-là, bien équipé avec son pare-brise et sa fausse roue de secours, et malgré qu’il soit confondu régulièrement en France avec  la 4cv Renault, ou l’Opel, etc. marquera bien nos mémoires.

 

Je pense que la Ford Taunus 17M, aujourd’hui très recherchée, fut le dernier modèle construit en métal par Ferbedo.

 

Quant à La Collection Euréka… Bien, mais alors, aujourd’hui juste un aperçu et rendez-vous après le 9 mai prochain.

 

 

4 réflexions au sujet de “La Collection Euréka, nouvelle formule… Et, les voitures à pédales FERBEDO !”

  1. Merci pour votre temps . Dans ma collection polonaise, je n’ai qu’un seul modèle Eureka de 1933 à rénover et il est incomplet. Vos descriptions me motivent à reconstruire cette voiture. Bien à vous, Andrzej Rybicki

    Répondre

Laisser un commentaire