VOITURES A PÉDALES ou VOITURES DE MANÈGES ? MERCI À NOS AMIS BELGES POUR LES CUISTAX !

henri buick
Oh là, nous sommes déjà le 18 Juillet et celui-ci n’est que mon premier billet du mois ! Bof, c’est bien les vacances d’été !

Alors je vais m’étendre longuement sur ce sujet, assez vaste, voiture à pédales ou voitures de manèges ? ? ?

Il est vrai qu’un grand constructeur Français que j’affectionne particulièrement, EURÉKA, à destiné quelques unes de ses autos à ces 2 fonctions. Toutes ses biplaces à pédales pouvaient effectivement être utilisées sur des manèges, tout comme quelques « Grand-Prix » en fin de carrière.

Des G.P. Pierre Guy ont subit le même sort. Plus récemment des « Star 55 » De La Chapelle ont également tourné dans des fêtes foraines.

Au début du siècle, à l’avènement de la société de loisirs, sont apparues en même temps les premières voitures à pédales et les premiers manèges mais les 2 ne fusionnaient pas encore. Si les grands créateurs d’art forain Français, BAYEUL ou DEVOS, ne s’exprimaient pratiquement qu’au travers des animaux, leurs successeurs, Raymond Laurent en 1953 avec son manège de Peugeot 203 ou encore FONTLUPT, MONTEILHET, etc. pour la France, et LENAERTS, AUTOPÈDE etc. pour la Belgique ne voyaient plus que par des sujets ressemblant à des engins motorisés, avoisinant tous une longueur de 2 m.voir plus.

Mais alors, pourquoi : Pourquoi MERCI A NOS AMIS BELGES ? Pour avoir construit de merveilleux CUISTAX !
–  » Du mot cuisse, soit que la position assise, jambe tendue vers l’avant des utilisateurs de cuistax soit propice à dévoiler les cuisses des personnes portant jupes ou robes, soit tout simplement car les cuisses sont le moteur. Comme dans l’expression : « avoir de bonnes cuisses ». Le terme taxi se réfère au transport payant (du grec taxis (« paiement »).
–  » (Belgique) Que l’on loue sur la côte belge ou dans d’autres lieux de villégiature. Il s’agit de véhicules comportant plus de deux roues (tricycles, quadricycles), munis d’un nombre variable de sièges et de pédaliers et qui sont loués aux estivants par des exploitants spécialisés en vue de la promenade ou du divertissement. Les cuistax sont autorisés sur la digue mais interdits sur la route « .

Papy’s et autres vieux tontons rappelez-vous, même en France, en location dans certains jardins publiques, des Sulkys et quelques (petites) v.a.p. !

En construisant des CUISTAX, dans les années 50′, des carrossiers Belges ont donné naissance à des splendides voitures à pédales en tôle qui ressemblaient, à une échelle avoisinant le 1/2, à de vraies voitures pour adultes.
Mais, en Belgique, dans les années 50/60, les militaires américains y avaient planté leurs tentes, et les véhicules les plus représentatifs que l’on pouvait croiser sur les routes du plat pays avaient pour noms, CADILLAC, BUICK, CHEVROLET, etc.
Si vous trouvez demain une très grande auto à pédales, très lourde, équipée d’un pédalier indestructible, aux allures d’américaines, ne vous méprenez pas, ce n’est pas forcément une voiture de manège modifiée mais peut-être UN VRAI CUISTAX !

La magnifique Buick Eight présente sur la première photo est la voiture d’Henri que je remercie pour sa collaboration. (Carrosserie CLAES, Uniterme, BLANKENBERGE)
La Chevrolet Bel-Air (57 ?) verte, en triste état et en attente de restauration, ou encore la magnifique rouge après restauration, la verte porte encore sur le siège son numéro de location. (Carrosserie Miniatura à EREMBODEGEM).

Les autres sont des voitures de manèges dont certaines ont été motorisées, comme cette splendide Régence à Mr MARTIN.
A la fin ce manège aux BMW R37 qui nous donnent tellement, tellement… l’envie d’appuyer sur le kick ! (Ah si je pouvais en trouver une comme celles-ci ! )
Allez, ne rêvez pas trop et… Bonnes vacances !

Version 2

DSC08877

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :