SUPERBE PIERRE GUY, COURSE !… VOICI LA RÉPONSE.

Dans un précédent billet ( 20/10/2014 ) je vous présentais la superbe Pierre GUY « course » de notre ami Hozoï. Si j’estimais bien son année de fabrication je réclamais quelques confirmations sur sa référence.
J’ai reçu la réponse :
C’est un modèle GRAND-SPORT S 3, au catalogue de 1933.
Je remercie notre « SAINT FRANÇOIS » qui nous fournit également une copie du catalogue.

SUPERBE PIERRE GUY, COURSE !

Si je ne parviens pas à trouver la référence exacte de cette belle vap de course signée Pierre GUY je crois pouvoir la situer dans le temps.
Avec sa pointe Bordino sa caisse, ses roues, ses dimensions, son allure générale me rappellent les modèles GRAND-PRIX OU GRAND-SPORT de 1930 /1933 qui auraient échangé leur célèbre calandre « fer à cheval » pour une autre plus rectangulaire qui équipait à l’époque les modèles au ZÉRO CENTRAL.
Ce qui me laisse croire que cette auto pourrait dater de la période charnière de Pierre Guy, vers 1933, (voir les roues), quand celui-ci a cessé de s’inspirer des BUGATTI pour se consacrer à la marque Peugeot.
Avec ses phares électriques et son radiateur rectangulaire serait-elle donc une Course Peugeot ? J’ose même proposer un nom : La PEUGEOT 201X, motorisée par un petit 4 cylindres conçu par… BUGATTI !

Si l’un de vous possède la réponse qu’il n’hésite pas à nous la faire parvenir, en passant par la touche « contact ». Merci d’avance !

Ce très beau modèle appartient à notre ami HOZOÏ. Pour en savoir plus sur cet artiste cliquez ici: http://hozoiconcept.blogspot.fr/

VOITURES A PÉDALES ou VOITURES DE MANÈGES ? MERCI À NOS AMIS BELGES POUR LES CUISTAX !

henri buick
Oh là, nous sommes déjà le 18 Juillet et celui-ci n’est que mon premier billet du mois ! Bof, c’est bien les vacances d’été !

Alors je vais m’étendre longuement sur ce sujet, assez vaste, voiture à pédales ou voitures de manèges ? ? ?

Lire la suite …

Un bon plan ! La TRIUMPH TR4 A de Devillaine Frères (DF).

Ma TRIUMPH !
Celle que je classe dans les cabriolets de ma jeunesse, celle des sixties, avec pour compagnes l’Alfa-Roméo Giulietta et la Mercedes 190 SL de chez Pierre GUI, et la Peugeot 404 DF, Devillaine Frères, « DF » comme l’arbore fièrement ce modèle sur son aile avant gauche.
Que dire de cette réalisation sinon qu’elle est tout à fait réussie. Relativement simple, je ne connais pas de variante « Luxe » à pédalier à chaîne, mais malgré tout assez complète avec pare-brise, pare-chocs av et ar, phares électriques, avertisseur à poire mal placé dans l’habitacle près du genou droit, belles roues imitant les rayons et aussi ce faux couvre-capote peu courant sur les voitures à pédales.
Cette superbe et longue auto de 1,40 m, aux équilibres parfaitement respectés, ressemble bien à sa grande soeur !
Mon prochain billet sur ma D.B. LE MANS à moteur, 1959.