Les Préparatifs du Père Noël

Quelques jours avant nos traditionnelles fêtes de Noël j’ai pensé à un petit tour du monde en images pour nous rappeler, ou vous faire découvrir, tous ces intervenants qui nous ont permis d’assouvir aujourd’hui notre passion de collectionneurs de voitures à pédales. Un petit tour du monde mais un Grand article et 54 photos pour mieux apprécier l’ampleur de l’hommage que nous devons rendre au Père Noël au vu de tous ces constructeurs.

La qualité des photos d’époque et des pages de catalogues n’est pas toujours au rendez-vous mais soyons indulgents envers ces supports qui nous permettent d’observer des ouvriers dans leurs ateliers, et de multiples jouets fabriqués aux quatre coins du monde.

Je ne peux ici évoquer que quelques-unes des nombreuses marques qui ont livré le Père Noël pour réjouir des générations de gamins malicieux.

 Je commence par la Russie, quand elle était encore l’URSS, et ses célèbres Moskvitch (MZMA) dans l’usine Moscovite aujourd’hui désaffectée. 

Celles-ci, magnifiques à mon avis, affichent étrangement des faux-airs de Cadillac 1949 ?          Oui car leurs grandes soeurs, les GAZ 12 ZIM 1951 en étaient fortement… Inspirées.


 

Après l’URSS… Les U.S.A. avec MURRAY, GARTON, STUTZ, etc.

Ensuite la Birmanie, à l’époque ou les petits Birmans toujours anglicisés  fêtaient encore « Happy Christmas », avec cette marque de Rangoon peu connue, au nom formant un étonnant jeu de mots : BoOhn-Thee ! (pour les révoltés ou pour les gourmands ?)

Sur l’autre hémisphère, l’Australie et ses Cyclop’s,

L’Angleterre avec les magnifiques Triang et Austin,

En Allemagne avec Ferbedo,

Et tout d’abord son controversé modèle 300, c’est une Borgward ! (et non pas une 4cv Renault…?)

La Ford Taunus 17M




En Espagne avec l’amusant Biscuter, et l’étrange Alpine fabriquée par Estrela, marquée Interlagos et Willys ?



En Belgique, avec Torck évidemment ,

Digital StillCamera

En Italie,  avec Giordani et Rosca… Et tous les autres,

 j’ai réservé la France pour la fin  mais le choix est cruel, 

Chez Pierre GUI, à Givors, tout comme chez les frères Devillaine à Charlieu on s’affairait pour les dernières livraisons,

A Chollet, chez Morellet & Guérineau,  les lutins du Père Noël avaient déjà pris livraison,

A Béziers Jean Pidoux avait réuni son personnel pour une dernière vérification des livraisons… le Père Noël a appelé trois fois !

Et chez MFAà Saint-Etienne c’est du pareil au même, le Père Noël a été très attentif,

Tout comme à Ay-en-champagne, chez Judez,

Aux quais de Javel, chez Citroën, les autos étaient prêtes à partir en Angleterre,

A Molsheim, les petites Bugatti Baby 52 alignées comme à la parade, attendaient l’immense traineau,

A Douville-sur-Andelle/Pont-Saint-Pierre, et également dans les bureaux Parisiens au 14 rue Martel, chez Euréka les journées étaient longues pour subvenir aux nombreuses commandes des bolides à pédales en les livrant à l’heure déterminée par le Père Noël,

Aujourd’hui, quand j’écris ces lignes, une seule reste à livrer, grande, rare, magnifique !

Comme j’ai (encore) été très sage cette année,  vous devriez la voir sous mon sapin, je vous donne rendez-vous au 25 décembre sur ce site d’où je vous souhaite de minutieux préparatifs.


3 réflexions au sujet de “Les Préparatifs du Père Noël”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :