ISETTA VELAM par DEVILLAINE, 1957.

Au tour de DEVILLAINE la marque charliendine pour une autre populaire, la « Mythique » ISETTA VELAM bien difficile à « dénicher ». Luxueuse, elle était équipée d’un avertisseur et d’un éclairage électriques, d’un volant monobranche comme la DS, de pare-chocs avant et arrière et d’une plaque minéralogique. Avec deux (petites) places côte à côte, longue de 1,30 mais dépourvue de porte, elle réclamait une grande souplesse aux jeunes pilote qui ne pouvaient s’installer dans l’habitacle que lorsque l’auto était décapotée. Hé oui, voici quelques photos d’une de ces rares voitures à pédales vendues avec une vraie capote.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :