Comparatif Euréka Ek 27 modèle 100/53

Quelques variantes ont existé chez Euréka, ce fut notamment le cas pour ce tout nouveau modèle 100/53 sorti en 1953, référence usine EK 27, inspiré d’un style popularisé par l’ « American way of life », la ligne Ponton.

Observons donc à partir d’une même caisse l’évolution de cette 100/53.

Les dimensions hors tout (Longueur 1,15m, largeur 0,46m) restent inchangées.

La calandre imitant celle des Simca, (la fameuse « moustache » tombante à plusieurs barres), les phares collés à la caisse et les pare-chocs fixés à l’avant comme à l’arrière sur une bavette métallique permettent de déceler le premier modèle au moindre coup d’oeil. (sur les photos mon modèle jaune).

Pour l’évolution, (sur les photos mon modèle rouge) la calandre devient ovale sur un fond de tôle perforée et nickelée affichant en son centre le logo Euréka, à l’instar des futurs séries 300 et 400.
Comme deux gros yeux globuleux, les phares se détachent de la carrosserie grâce à deux excroissances en tôle, et les bavettes disparaissent pour être simplement remplacées par six entretoises, composées d’un petit tube coiffé de deux coupelles, recevant les pare-chocs (plus long à l’avant). On retrouvera ces pièces sur les modèles qui suivront.

Hormis ces modifications, tous les autres éléments de cette voiture à pédales restent identiques sur les deux versions qui pourtant ne se ressemblent pas, la première laissant plus penser à l’évocation d’une Simca Sport.

A noter que l’avertisseur, les phares électriques et le pare-brise étaient réservés au modèle « Luxe » tandis que l’antenne rentrante, la « boite à musique », le siège réglable, la peinture 2 tons et les filets sur la carrosserie étaient optionnels… Pire que chez B.M.W. !

Ces 2 petites autos fort sympathiques marquent bien leur époque.

Vous remarquerez que les verres (plastique) des phares sont absents sur la jaune et loin de l’origine sur la rouge, il est même regrettable que des mains inexpertes aient tenté de poser des pièces utilisées chez M.G, détruisant en même temps les portières Euréka. Du temps perdu, pour rien, heureusement d’ici peu cet « accident » sera réparé.

DSC09397

DSC09410

DSC09406

DSC09394

DSC09370

DSC09369

DSC09373

DSC09371

DSC09368

© Toute reproduction faite sans le consentement de l’auteur est illicite.
© Reproduction without the consent of the author is illegal.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :