BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2017 ……….. LA FABULEUSE HISTOIRE DES JOUETS EURÉKA » (4)

Bien évidemment, je remercie l’hebdomadaire « La vie de l’Auto » et Jean-Pierre d’avoir bien voulu consacrer à notre univers 4 pages dans le n°1747 du 22 Décembre 2016.
Je les remercie particulièrement pour avoir satisfait à ma demande en nommant bien les sites Français présents actuellement sur la « toile », ceux des passionnés de voitures à pédales anciennes qui partagent leur temps et leurs connaissances en apportant une aide précieuse à tous les autres:
-Celui de « Tous les copains » :
« Autotitre »
-Ceux de mes amis :
« Le Palais de la Voiture à Pédales »
« Le site de Jean-Pascal »
-et le mien, « L’Univers des voitures à pédales et à moteur pour enfants ».

Mais là, je dois compléter l’histoire de la marque Euréka…

Alors, mieux qu’un conte, je continue mon récit de la Fabuleuse Histoire des jouets Euréka et j’ai réservé à cet épisode, pour fêter la nouvelle année, l' »Épopée glorieuse » de 1922 à 1939, celle que je considère comme étant l’APOTHÉOSE.
Certains « scoops » devraient vous surprendre et je joins quelques photos inédites.
(N’oubliez pas de cliquer sur celles-ci pour les agrandir.)

Lire la suite …

« La Fabuleuse Histoire des Jouets Euréka – Volume 3 –

Dans mon dernier article sur « La Fabuleuse Histoire des Jouets Euréka », le volume 2 du mois de mai dernier, je vous proposais une rare photo de la (future) usine Euréka de Pont-Saint-Pierre/Douville-sur-Andelle, au tout début du XXème siècle, vers 1905.
Cet immeuble, en partie détruit par un incendie, a donc retenu toute l’attention de M. Henri Kratz qui, après son acquisition, va décider de le transformer en une usine « Moderne ».

Lire la suite …

« La Fabuleuse Histoire des Jouets Euréka » – 1 –

Ami(e)s et passionné(e)s d’Euréka, ma collection arrive à son terme et à l’aide des photos de mes objets je peux tenter de retracer chronologiquement, depuis ses origines en remontant vers sa fin (hélas), « La Fabuleuse Histoire des Jouets Euréka », toujours grâce au livre de Mr Marcel GRANDVOINNET complété par des documents d’époque

Lire la suite …

Tous Les Pistolets EURÉKA.

Un vaste sujet qui ne manque pas de complexité… les Pistolets Euréka.
On peut noter que dans ses écrits Euréka n’a jamais cité le mot revolver bien que le modèle « Pistolet Américain » ait plutôt l’allure d’un des bons vieux Colt de Samuel.
Si aujourd’hui nous faisons la différence entre les deux types d’armes ce n’était pas toujours le cas au début du siècle dernier.

Lire la suite …

EUREKA, LES PREMIÈRES CIBLES EN CARTON.

pubeureka

Aujourd’hui je ne traite que des cibles en carton EURÉKA, les premières, celles-ci servaient déjà de supports physiques aux pistolets, fusils et autres carabines, et elles servaient également de supports publicitaires . A cette époque elles étaient livrées dans de magnifiques boites en cartons.
La plus connue peut-être reste la célèbre ATTAQUE DU MOULIN, vers 1890/1900 (50cm X 40cm), que l’on pourrait également dénommer RETOUR VERS LE FUTUR.

Lire la suite …

Un « vieux Tromblon »

DSC08110
Vous avez déjà entendu cette expression péjorative, « Un vieux Tromblon », et vous en avez certainement rencontré en chair et en os mais évidemment vous avez oublié.
Aujourd’hui je vous propose une forme méliorative qui vous permettra de faire abstraction de la précédente, et vous devriez vous souvenir du Tromblon Euréka…

Lire la suite …

La cible GUILLAUME TELL Euréka, première édition.

DSC07947

 

 

Quelques récents commentaires m’ayant mis la coccinelle au menton, ou plutôt la puce à l’oreille, je me suis aperçu que si j’avais bien rédigé un billet sur la seconde version je n’avais pas encore présenté la première édition de la cible mécanique GUILLAUME TELL par EUREKA.

Lire la suite …

LES BOUCHES À FEU EURÉKA

Je ne peux pas clore ce mois d’août sans rédiger un billet sur une pièce Euréka.
Connaissez vous les BOUCHES A FEU ?
Encore un brevet Euréka de la fin des années 1920. Un petit appareil qui se fixe dans l’embouchure du canon d’un pistolet ou d’un fusil à flèche pour produire des étincelles au départ du coup.
Le principe est simple, encore fallait-il y penser: La gerbe d’étincelles est produite par le frottement du culot d’une flèche « spéciale à feu » sur un sabot en ferro-cérium logé à l’intérieur du tube.
La bouche à feu pouvait être livrée dans un carton de luxe avec 6 flèches à feu.
Ici des photos de 4 bouches à feu élégamment reliées entre-elles par un petit cordon imprimé au nom de l’exploitant « Eugène FLICK », trouvées dans une boite enrobées de coton hydrophile dans une ancienne armurerie.

PISTOLETS A FLÈCHE EURÉKA, PREMIÈRE PÉRIODE.

Encore 2 belles pièces : Ces Pistolets à flèches Euréka de la première période, 1890/1910.
Certains détails laissent à penser que le premier a été fabriqué par les ateliers de EU (76) alors que le second est un des tous premiers modèles sortis de l’usine de Douville sur Andelle/Pont Saint Pierre (27)… ? Et vous, qu’en pensez-vous ?
Ces quelques photos détaillées devraient vous permettre de vous forger une opinion ? Alors, à vos claviers, et je publierai les réponses.
Bonnes vacances !