• LES JEEPY DE RENAUD… à moteur !


    Pour vous, les amateurs de voitures motorisées pour enfants… Connaissez vous notre ami Renaud et ses Jeepy ?
    Les Jeepy, comme leur nom l’indique sont des « mini-Jeep » à l’échelle environ 1/2, motorisées par un vaillant 110cc 4t. d’une puissance de 6,2cv accouplé à une boite semi auto à 3 vitesses et marche arrière par un embrayage centrifuge, pour une conduite simplifiée sans pédale d’embrayage.

    J’ai pu essayer cette petite auto car, oui c’est son grand avantage, même un « vieux c.. » comme moi peut l’utiliser, c’est beaucoup moins frustrant qu’une voiture à pédales.

    En l’approchant, qu’elle soit kaki ou rouge ou jaune ou bleu, je découvre une allure générale parfaite, montée sur ses pneus 4,8×8, c’est bien une JEEP avec son pare-brise rabattable, ses pare-chocs, sa roue de secours arrière, son jerrycan etc.
    Sa carrosserie en ABS double épaisseur est fixée sur sur un châssis soudé en acier, avec longerons et traverses. Elle mesure 2,10 m de long pour un poids d’environ 120 kg.

    Une fois assis, en position haute sur l’arrière, les premières sensations rassurent immédiatement, dans un environnement très complet, certes plus petit mais en tous points similaire à une grande,
    Le volant à 3 branches tombe bien sous les mains, le levier de vitesses à droite, au plancher l’approche est aisée pour les pédales d’accélérateur et de freins, et derrière le volant s’étale un tableau de bord et son compteur de vitesse, les témoins lumineux de neutre et marche arrière, les contacteurs de phares et feux arrières, l’avertisseur sonore électrique et les clignotants avec rappel sonore « s’il vous plait » !

    Bien rassuré je donne donc un quart de tour à la clef du contacteur de démarrage (ça aussi, c’est important !) et le 4t « rugit » aussitôt, commandé par son allumage électronique C.D.I.
    La première enclenchée au ralenti, une légère pression sur la pédale d’accélérateur suffit pour élancer notre petit bolide qui parait d’emblé très nerveux. Je passe aussitôt les autres vitesses, elles me confirment le réel plaisir apporté par ma monture.
    A fond de troisième le compteur affiche un petit 50 km/h, bien suffisant pour ce genre d’engin qui, grâce à sa boite, ne rechigne pas dans les chemins boueux ou devant les buttes et qui s’adapte aussi bien au bitume de la piste qu’à la pelouse du jardin.
    La direction à crémaillère reste précise, et l’efficacité du freinage assuré par un double circuit à commande hydraulique sur 2 étriers et disques à l’avant et un étrier et disque sur l’essieu arrière n’est jamais mise en cause.
    Ma ballade se termine après ce petit bout d’essai plus que satisfaisant, le seul reproche que je puisse faire à la Jeepy c’est son manque de suspension.

    En bref, ce jouet très attirant est proposé au prix de 2680 Euros pour le modèle de base et 2850 Euros pour les Fire et Sahara, à ma connaissance le plus bas prix du marché pour une petite voiture aussi bien équipée.

    Mais n’oublions pas, cette JEEPY est aussi et surtout un jouet pour enfants alors… Les petits garnements n’ont plus qu’a bien se tenir s’ils veulent rencontrer Renaud Hannebert ( tel : 06 09 70 68 22 ) et ses Jeepy à PARIS, du 4 au 8 Février prochain, au salon RETROMOBILE 2015, Société HANEO, Allée F Stand 39. Il vous fera l’éloge de ses nouveaux modèles et notamment du Mini-Land, dont les sorties sont prévues pour le mois de Mars, Vous pourrez également admirer ses mini voitures pour enfants et adultes HARRINGTON, AC COBRA, ROADSTER 120, GT CALIFORNIA, mais attention, là c’est du GRAND-LUXE !

  • LA SAGA TRIANG, aujourd’hui LA CITROËN AMI 6.


    Comme promis dans mon billet du 8 Octobre dernier, retrouvons la saga de l’Anglais TRIANG, avec l’une des dernières autos de la marque, une rare voiture à pédales Française, et là je fais une exception pour cette construction en matière plastique, la Citroën AMI 6. Celle-ci n’a pas été construite par un seul constructeur Français ?
    Présentée ici grâce à notre ami Jean-Claude, dans sa configuration d’origine, elle est équipée de 2 pare-chocs, d’un rétroviseur et surtout de 2 phares type Longue-portée, comme la mode le voulait à l’époque.
    Merci Jean-claude pour ton aide et ta présentation avec le bidon d’huile Citroën. Nous continuerons à découvrir ta collection avec une auto Française, la Peugeot 504 et, qui plus est…Equipée d’un hard-top !

  • UN GROS PLAN SUR LES BIPLACE 33 EUREKA, CHENARD ET WALCKER, PANHARD, BUGATTI… CODE USINE EK 15.


    La Biplace 33 reste, à mon humble avis, dans sa version « toutes options », l’une des plus belles vap de tous les temps.
    Hé oui, ne l’oublions pas, la Société des Inventions Nouvelles EUREKA avait déjà mis en place à partir de 1933 un processus de vente proposant de nombreuses options coûteuses, comme le font très bien aujourd’hui les marques dites « Prémium », à l’Etoile ou à l’Hélice, (ainsi je ne cite pas de nom).
    Possesseur de cette belle auto et de nombreuses photos de ses variantes, j’ai le plaisir aujourd’hui de vous aider à découvrir mieux encore ce jouet d’exception.
    Sachant qu’au niveau de sa propulsion, si avec son simple essieu à vilebrequin elle était un cran en dessous de la Citroënnette, son double pédalier et sa banquette permettaient à ses 2 occupants un chahut assuré.
    Sa taille, ses phares électriques, son coffre ouvrant, sa direction à crémaillère, son freinage à tambour, son siège capitonné, ses pare-chocs, ses pneumatiques gonflables et surtout ses différentes présentations « Bugatti », « Chenard et Walcker » ou encore « Panhard et Levassor », lui assurent aujourd’hui, à elle aussi, la classe « Prémium ».
    On peut hélas regretter, mais c’est bien normal, que la version « toutes options » soit beaucoup plus rare que la version de base.

    N’oubliez pas de cliquer sur les photos pour les agrandir.

    CHENARD ET WALCKER, sans option, très bel état d’origine.

    CHENARD ET WALCKER avec options p.c. et roues à pneumatiques gonflables, restaurée.

    PANHARD avec options p.c. et roues à pneumatiques gonflables, restaurée.

    BUGATTI avec options p.c et roues à pneumatiques gonflables, restaurée.

    BIPLACE en état d’origine, sans option, et qui a perdu sa calandre et ses phares.

    CHENARD ET WALCKER, sans option, bel état d’origine.

    CHENARD ET WALCKER avec options p.c. et roues à pneumatiques gonflables, restaurée.

    PANHARD avec options p.c. et roues à pneumatiques gonflables, restaurée.

    BUGATTI avec options p.c et roues à pneumatiques gonflables, restaurée.

    BIPLACE en état d’origine, sans option, et qui a perdu sa calandre et ses phares.

    CHENARD ET WALCKER.

    PANHARD


    PANHARD

    BUGATTI

  • OPEL, pour la Belgique, par Devillaine.


    Oh là là ! Déjà le 23 Janvier ! C’est mon premier billet et je ne vous ai pas encore présenté mes VOEUX ? Il est vrai que…Sans ordinateur, et toutes les données « retournées dans le passé », j’ai eu beaucoup de difficultés à entamer ce mois de Janvier.
    A toutes et à tous je vous souhaite donc « UNE BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2015 ».
    Pour bien débuter celle-ci je vous propose aujourd’hui une auto peu courante fabriquée au début des années « 60 » par Devillaine, cette Opel Rekord destinée au marché Belge.
    Encore un exemplaire en l’état neuf d’origine appartenant à notre ami Christophe (Le grand, pas l’autre que je salue avant de le rencontrer prochainement).