• GROS PLAN SUR LES CABRIOLETS "JUNIOR" À MOTEUR.


    Le printemps se refuse…? Après ce GROS PLAN sur les cabriolets « Junior » plus rien ne pourra entraver la fête des voitures sans toit, ni moi !
    Pas moins de 38 photos de cabriolets, aucune de voiture de course un sujet qui sera traité ultérieurement, mais comme pour les « cabriolets à pédales » uniquement des jouets construits au moins en petite série, qui veulent représenter des vraies voitures avec des vrais moteurs, produits par des grandes marques, roulant sur des vraies routes.
    Pour connaître tous les modèles « Junior », pièce unique, course, etc.. vous devez vous procurer l’excellent livre de Mr GUY CHAPPAZ « MERVEILLEUSES AUTOMOBILES A ESSENCE POUR ENFANTS ».
    Bref… Sans plus attendre, c’est parti ! ! !

    J’apporterai quotidiennement des données techniques sur chacun de ces modèles, soyez attentifs !

    Honneur à l’Ancienne, la Citroën C6 à moteur électrique.

    Dans l’ordre :
    – CITROËN C6 à moteur électrique « CITROËN ».
    – BUGATTI 55 à moteur thermique « DE LA CHAPELLE »
    – BMW 328 à moteur thermique « DE LA CHAPELLE »
    – JAGUAR XK 120 à moteur thermique « VIOLETTA »
    – LOTUS SEVEN à moteur thermique « DONKY »
    – AUSTIN HEALEY 3000 à moteur électrique « VIOLETTA »
    – FERRARI 308 GTS à moteur thermique « AGOSTINI »
    – FERRARI 328 à moteur thermique « AGOSTINI »
    – PORSCHE 911 à moteur thermique « AGOSTINI »
    – PORSCHE 911 à moteur électrique « FEBER »
    – ROLLS ROYCE CORNICHE à moteur électrique « TRIANG-SHARAN »
    – RENAULT ALPINE A110 à moteur thermique « A PO GE »
    – DB LE MANS à moteur thermique « AUTOMOBILES D.B. »

  • UN BIJOU, UNE CITROËNNETTE ! VOITURE A PEDALES.


    Avant les cabriolets « Junior » à moteur je ne résiste pas à l’envie de vous proposer dés maintenant ce bijou, une Citroënnette, gratifié d’un bon dossier de 14 photos.
    Dans sa robe jaune citron elle attire plus particulièrement les « Citroënistes » qui savent tous que le célèbre constructeur du Quai de Javel était d’origine Hollandaise et que dans cette langue le nom citroën se traduit en Français par citron.
    Grand communiquant de l’époque André Citroën avait, le 26 Juin 1924, passé une première commande de ces petites voitures à la famille Ratier, connue également pour ses hélices d’avions et ses superbes motos L7, C6 et C6S.
    En aparté, rappelons nous qu’il y a « peu de temps », quelques décennies, nous roulions en motos Françaises, les C.R.S. en étaient équipés, et aujourd’hui encore une ballade en C6 ne me dérangerait pas, bien au contraire. Encore un pan de notre industrie qui a disparu… Bref, revenons à nos 5 hp.
    Vous pouvez observer sur la première photo une copie d’un document exceptionnel, la facture n° 92 du 14 Novembre 1924 des 5 premiers exemplaires de la petite 5 hp à pédales. Celle-ci est adressée personnellement à Monsieur André Citroën.
    Elle précise la numérotation de 1 à 5, (Mais qui donc peut bien posséder le n°1 ?), le prix unitaire de 400 Francs plus l’emballage de 30 Francs, et la livraison ultérieure des pompes et des des trousses à outils.
    Les autres photos détaillent le fameux « Dispositif de propulsion de voiture automobile pour enfant » qui a fait l’objet du « BREVET D’INVENTION n° 581 638 demandé le 14 Mai 1924 à 16 h. 5 m. à Paris et délivré le 30 Septembre 1924 par l’OFFICE NATIONAL DE LA PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE, à Monsieur Paulin-Jean-Pierre RATIER résidant en France ».
    Nous pouvons apprécier également, la chaine du type Vaucanson, la bielle de transmission, l’étrange pédalier à plateau horizontal, le magnifique radiateur, le frein à sangle, le demi train avant et les pneumatiques Hutchinson.

    Je remercie mon ami Christophe qui m’a fourni les photos de son superbe « Joujou ». Si vous passez dans la banlieue Tourangelle, n’hésitez pas à visiter « La Brocanthèque » à Chanceaux-sur-Choisille (37), outre la grande surface de vente de mobiliers et d’objets anciens, vous pourrez admirer sa collection de voitures à pédales, plus d’une centaine de pièces, toutes dans leur « jus d’origine », et, « CeriseS sur le gâteau », l’établissement est ouvert 7/7, l’entrée est gratuite, et l’accueil est fort sympathique
    . Mon prochain billet : Les Cabriolets « Junior » à moteur.

  • HOMMAGES – INFO – UNE TRISTE NOUVELLE – DÉCÈS DE MONSIEUR MARCEL GRANDVOINNET –


    Notre « Univers » vient de perdre l’un de ses plus grands créateurs.
    J’ai la tristesse de vous informer du décès de Mr Marcel GRANDVOINNET, deuxième et dernier Directeur Technique de l’usine EURÉKA après son père Monsieur Xavier GRANDVOINNET.
    Il n’a pas cessé d’être associé à la vie de la marque EURÉKA depuis son enfance. D’abord essayeur des premiers modèles d’autos à pédales puis pilote officiel de l’Écurie de Course jusqu’à l’âge de 15 ans, il a déroulé toute sa carrière professionnelle à l’usine de Douville-sur-Andelle (27). Gestionnaire et créateur des nouveaux modèles, il fut longtemps le collaborateur de son père avant de lui succéder comme Directeur technique de la Société. Nous lui devons notamment cette merveilleuse Biplace 55 à 4 pédales aux allures de Delahaye 235. Avant-gardiste, sa carrosserie était déjà selon la propre définition de son concepteur, en « Matière plastique stratifiée très résistante aux chocs et insensible aux intempéries ».
    Pour ceux qui souhaiteraient lui rendre un dernier hommage, ses obsèques auront lieu à ECOUIS (27) Lundi 13 Mai à 16 h.
    Nous présentons à tous ses proches nos plus sincères condoléances.