• LE CALCULATEUR AUTOMATIQUE, JEU EURÉKA 1892.


    Pour le dernier billet de cette année 2012, en attendant la prochaine voiture à pédales qui ne saurait tarder, je vous propose un jeu EURÉKA: Le CALCULATEUR AUTOMATIQUE.
    Dans une boite en carton de 32cm X 24 cm aux magnifiques chromolithographies, décorée à la manière de Mucha, on peut découvrir un appareil métallique nickelé comme il se doit, composé d’une grande flèche et de 2 curseurs insérés entre 2 disques en carton inondés de chiffres qui permettent en les sélectionnant d’obtenir les résultats d’additions, de multiplications et de divisions.
    Ici donc, point d’électronique mais l’unique énergie de 2 doigts. Un beau jeu instructif, très respectable, qui date quand même de la fin du XVIIII ème siècle.

  • EUREKA "SPORT 23" 1923, CODE EK 02, TYPE CHENARD ET WALCKER


    Ouf ! Mon billet du 20 Décembre n’était donc pas l’ultime et je constate avec joie, à la lecture des analyses du trafic, que vous êtes toujours tous bien présents à naviguer dans notre « UNIVERS », Merci !
    Aujourd’hui c’est NOËL ! ! ! Un grand jour pour les voitures à pédales, le cadeau par excellence ! Et CHENARD ET WALCKER c’est bien un nom à consonance festive ? Non ? qui me rappelle…? Un célèbre bonhomme au monocle, coiffé d’un chapeau « haut de forme », vêtu d’une cape rouge et brandissant une canne à pommeau dans sa main droite ? ? ? Mais non, je fais erreur ! Ce n’est pas CHENARD, je confond avec JOHNNY… WALKER, ce liquide blond qui nous vient d’Écosse, à consommer avec modération, bref.
    Alors rappelez-vous, ce fameux 20 Décembre je vous confiais que le bon vieux « Bonhomme Noël », très prévoyant après les annonces de la catastrophe majeure prévue par les Mayas, m’avait déjà descendu un cadeau, une auto à pédales Euréka type 100. Youppiiiiiiiiii ! ! ! Et je vous faisais part de mes espérances: Comme j’ai été particulièrement sage durant toute cette année 2012 pendant laquelle j’ai rédigé de nombreux billets, je pouvais espérer peut-être, malgré tout, un autre cadeau pour la nuit du 24 ? ? ? Et, si ce bonheur arrivait, je vous réclamais votre attention pour le 25 Décembre…?
    Hé bien c’est chose faite ! Soyez attentifs ! Le 25 Décembre c’est aujourd’hui, l’ homme en rouge n’a pas hésité il m’a livré un autre présent.
    Il ne devait plus lui rester de jouet neuf, alors il a trouvé aux fins fonds de ses réserves une de ces vieilles autos jamais distribuée, âgée mais encore très belle, et comme il me connait bien il a choisi une Euréka, QUELLE EURÉKA, l’une des 4 encore absentes de ma collection, LA SPORT 23 ! Brave PÈRE NOËL !
    Là, j’en bave de joie ! C’est bien un CONTE DE NOËL, parlons en, faisons les COMPTES DE NOËL. Ils ne me manquent plus que 3 modèles : Sport 22, Course 28 et BB00 ! Et la boucle sera bouclée ! Avis aux vendeurs !
    La SPort 23 est donc la deuxième auto à pédales fabriquée par Euréka, de 1923 à 1926, sur un châssis en bois. Cette belle et grande auto (1,55m.) avec ses ailes dites « papillons », aux allures de Chenard et Walcker, est équipée de la célèbre transmission par chaînes dites « à pas sauté » avec pignons et roues à rochets. Pourvu d’un frein à sangle et de phares électriques, sa carrosserie a la particularité de s’allonger par le réglage du siège qui est solidaire de la pointe de course mobile. Certes, ce jouet est âgé (90 ans) mais il est tout à fait complet et d’origine. De plus, fait exceptionnel , les pièces en zamac ne sont pas détériorées et la voiture est fonctionnelle. M A G N I F I Q U E ! Juste une petite « bavure », les lutins facétieux ont remplacé le volant d’origine par un volant d’Euréka Sp27, Ha les coquins ! Mais peu importe, le Père Noël sera ravi de m’en faire l’échange contre la bonne pièce.

    J’espère qu’il aura été aussi généreux avec vous tous qu’il l’a été avec moi. Je vous souhaite à toutes et à tous un JOYEUX NOËL et une BONNE ANNÉE 2013, avec beaucoup de belles voitures à pédales !

  • EURÉKA , TYPE 100, code EK 27, 1953, (SIMCA SPORT). PEUT-ÊTRE MON DERNIER BILLET ?


    Ce NÖEL 2012 doit certainement être très « chargé » pour notre bon Père Noël, il a déjà commencé sa tournée, prévenant comme il est, il voulait vraisemblablement avoir la certitude que les plus méritants puissent profiter exceptionnellement de leurs jouets avant la date fatidique du 21 Décembre pour cet « Apocalypse Show ».
    Quelle surprise ce matin, que de découvrir au pied du sapin cette Euréka type 100 de 1953.
    Ce petit modèle de 1,15m., au style « ponton » arrivé d’outre atlantique, inaugurait la nouvelle ligne Euréka, celle des monocoques.
    Celui-ci est un « Luxe » avec éclairage, pare-choc, et pare-brise. Plus tard cette version évoluera en recevant une nouvelle calandre ovale et quelques options.
    Les lutins devaient être déjà très fatigués à l’emballage du colis, ils ont oublié les globes sur les phares ? Absorberaient-ils quelques substances illicites ? J’espère que le Père Noël reste sobre et qu’il ne participe pas à leurs orgies, ce serait une catastrophe pour nous s’il se voyait privé de son « permis de conduire les rennes » !
    Au cas où, par erreur, il déposerait chez vous ces pièces de phares, n’hésitez pas à me les proposer, je vous les achète.
    Sinon, des bruits courent sur un certain « Sorcier », carrossier de métier, qui parait-il effectuerait quelques « miracles » en matière de pièces détachées ?… L’avenir nous le dira, si nous passons sans problème cette fameuse date du 21/12/2012, c’est à dire demain.
    Comme j’ai été, cette année, particulièrement sage, j’espère encore un deuxième passage de notre bon Père, bien que je ne réside pas à Bugarach.
    Au cas où cette heureuse surprise me serait accordée, soyez très attentifs le 25 Décembre, je pourrais peut-être vous la décrire ?

  • EURÉKA, PISTOLET à FLÈCHES "ÉLÉGANT", 1910, en Coffret.


    Un coffret pour NOËL ? Bien joli celui-ci, aux teintes bleutées, à la texture très « tendance » qui, déjà au début du XXème siècle, voulait imiter la peau de crocodile.
    Le pistolet figure au deuxième catalogue vers 1900/1910. Appelé « ÉLÉGANT », n°1 laqué noir ou n°2 nickelé, je le retrouve dans les brochures qui se succèdent, jusqu’ aux années 1930.
    De très belle facture, l’ensemble du bâti est nickelé et les 2 plaquettes sont laquées, noires. Il est marqué sur le canon, d’un côté « K-B-PARIS Bte S.G.D.G. » et de l’autre côté « PISTOLET EUREKA ».
    2 flèches courtes, accompagnent cet élégant ensemble. Un nouvel exemple de la parfaite maîtrise de la qualité du jouet Français à cette époque… La « French touch ?  »

  • DU GUI POUR NOËL, LA "GRAND TOURISME S 8" 1936.


    Pour NOËL » Jean-Claude nous offre quelques photos de son magnifique modèle, La GROSSE « AUTO GUI » (1,48m.), « GRAND TOURISME » TYPE S8, de 1936 avec ses roues arrières enveloppées, dans un très enviable état d’origine.
    Elle arbore une calandre inspirée de celles qui équipaient les Renault et une ligne générale dite « AÉRODYNAMIQUE », toute une époque !

  • EUREKA RENAULT R16 1967 .


    Avec cette Renault R16 Euréka qui vient d’intégrer ma collection il ne me manque plus que 3 modèles de la marque: Sport 22, Sport 23 et Course 28… Si vous en connaissez, à vendre ou à échanger, n’hésitez pas à me prévenir, je suis acheteur, Merci d’avance !
    Bien, parlons un peu de cette R16, code EK 36, à priori le dernier modèle créé par Euréka, fabriqué de 1967 à 1972.
    Ce jouet recevait la dernière technologie, l’assemblage des éléments emboutis par soudures électriques réalisées à l’intérieur de la carrosserie, afin de ne pas laisser de trace de pointage à l’extérieur.
    Le temps passant cette technique s’avèrera peu résistante, de nombreux exemplaires se retrouveront dessoudés et leurs éléments dispersés termineront à la ferraille, ce qui causera vraisemblablement la rareté de ce modèle.
    Cette version n°1 est équipée de phares électriques, pare-brise, siège réglable, coffre ouvrant, pare-choc avant et arrière avec butoirs et immatriculation, alors qu’une version n°2 possédait en plus des pneus « confort », une antenne rétractable et elle pouvait être livrée en 2 couleurs.

  • EURÉKA, CIBLE MÉCANIQUE "GUILLAUME TELL" 19??


    J’éprouve quelques difficultés pour dater précisément cette cible mécanique connue sous le nom de « Guillaume Tell ».
    Sa qualité et ses couleurs me laisseraient penser qu’elle aurait été fabriquée à la grande époque de la marque, avant 1939, mais… Bien qu’elle figure à la page 167 du livre de Mr Marcel GRANDVOINNET sans aucune date, aux côtés de Bécassine et du « Percepteur », et ne parvenant pas à la retrouver dans mes catalogues, je reste dans l’expectative… Et vous ? ? ?
    En tirant dans la pastille métallique rouge, celle-ci percutée par la flèche libère un ressort qui redresse la pomme sur la tête de « Guillaume TELL ».
    Je dois préciser que ma cible est parfaitement conservée dans son état d’origine, sans aucune retouche.