• BATEAU À PÉDALES, CANOT AUTOMOBILE EURÉKA, RACER N° 2, 1935/1939.


    Rare, Rare, Rare, DAS BOOT ! LE BATEAU, EURÉKA, j’ai trouvé ! ! !
    Je suis très heureux de posséder cette belle pièce dans un tel état de fraîcheur. C’est le grand modèle, Racer, 1,35m., n°2 avec avertisseur et projecteur, et peinture 2 tons. Bien équipé, il était livré avec le tableau de bord à 4 cadrans, les 2 manches à air et les 2 pavillons. J’avais eu la chance de retrouver auparavant un vrai pavillon Euréka, encore neuf, d’origine.
    Ce bateau est monté sur une roue avant directionnelle et 2 roues arrières dont 1 motrice. Celles-ci présentent la particularité d’être excentrées créant ainsi le tangage et le roulis en procurant au jeune pilote l’impression de voguer sur des flots… déchaînés! ! ! (Hé oui, il est propulsé par des tringles)
    Il sera fabriqué sous le code usine EK 21 à partir de 1935 mais sa production cessera à la guerre de 39/45.






  • Ma SUPER-TOURISTE 35, EURÉKA.


    OUF ! Je l’ai enfin terminé cette Super-Touriste 35, un beau modèle d’Euréka, (presque) toutes options. Cette auto sortie de l’usine en 1935, a été proposée pendant 5 ans en 3 variantes et 7 options. La n°1 ne possédait que la seule « corne d’appel », la numéro 2 recevait en plus le frein à mains et les ailes enveloppantes, alors que celle-ci, la numéro 3 avait en plus les projecteurs nickelés. Elle possède également les options suivantes : Roue de secours sur coffre arrière, peinture 2 tons spéciales, pare-chocs avant et arrière, avertisseur électrique et sujet de bouchon de radiateur. Il ne lui manque que l’option pneumatiques 260×40.
    Au code d’usine EK 20, on la distingue de sa « petite soeur », la Super-Junior 35, grâce à sa portière ouvrante, sa longueur supérieure de 20 cm (1,35m) et sa magnifique calandre « coupe-vent ».





  • Une omission ! L’Euréka SUPER-JUNIOR 35, dite "Delage".


    Veuillez m’excuser… J’avais totalement omis de vous présenter ma Super-Junior35, pourtant terminée depuis quelques années.
    Cette belle appelée Delage, à tort comme tant d’autres Euréka, marque qui durant plusieurs décennies n’a jamais utilisé les noms des constructeurs des autos dont elle s’inspirait.
    Mon modèle, au code usine EK 19, est un numéro 3 aux ailes enveloppantes, projecteurs nickelés et coffre ouvrant, avec options bandages et peinture 2 tons. Sorti en 1935, longueur 1,15m.

  • Une belle Américaine… Devillaine Junior "Grand Luxe" 1952


    Rare dans cet état, avec l’ensemble de ses accessoires ! Cette belle Devillaine fabriquée à l’époque de L’Américan Dream, sans réelle appellation par son créateur, voulait suggérer « Les States ». On distingue nettement, sur les photos, l’équipement « Luxueux »de cette grande auto: Le Pare-choc volumineux, le levier de frein, les phares électriques, les flèches de directions, l’antenne de T.S.F. et, sur la photo n°4, derrière le volant, LE POSTE DE T.S.F.
    Et qui est l’heureux propriétaire de cette merveille ? ? ? Notre ami Christophe, encore lui, qui ne soucie pas de son tuyau d’arrosage au cours de ses prises de vues.
    (Pour mieux visualiser les photos n’oubliez pas de cliquer sur celles-ci)