CHRYSLER 1957 par JUDEZ

Christophe a encore déniché ! … Cette magnifique Chrysler fabriquée par les ets. Judez, tout autant Champenois (51- Ay en Champagne), que Parisiens (94 La Varenne). Vittorio Judez, qui ne nous a laissé que très peu de documents, était connu pour ses célèbres « Alfette » et non moins célèbres « Talbot », toutes deux issues d’une seule et même caisse, livrées dans deux robes différentes, rouge ou bleue. Cette firme a produit également une série de voitures Américaines dont cette Chrysler, mais d’autes Buick, Chevrolet ou encore une Simca Sport qui mériteront quelques attentions dans mes prochains billets. Au cas ou vous posséderiez des précisions sur cette marque je vous remercie déjà pour votre partage, n’hesitez pas à me les faire parvenir!

FERRARI F500 1952 à moteur pour enfants, modèle Alberto ASCARI.

Quittons un moment les voitures à pédales dites « populaires » pour une mythique voiture à moteur pour enfants, la FERRARI 500. Construit par NERFI à la fin des années 50, mon exemplaire à grandes roues entièrement restauré, toujours équipé de son robuste moteur Bernard à 4 temps et accessoirisé, rappelle la fabuleuse F2 modèle Alberto ASCARI. (On peut voir des Nerfi équipées de petites roues du type Karting, à la silhouette désiquilibrée par leur trop petite taille).

ISETTA VELAM par DEVILLAINE, 1957.

Au tour de DEVILLAINE la marque charliendine pour une autre populaire, la « Mythique » ISETTA VELAM bien difficile à « dénicher ». Luxueuse, elle était équipée d’un avertisseur et d’un éclairage électriques, d’un volant monobranche comme la DS, de pare-chocs avant et arrière et d’une plaque minéralogique. Avec deux (petites) places côte à côte, longue de 1,30 mais dépourvue de porte, elle réclamait une grande souplesse aux jeunes pilote qui ne pouvaient s’installer dans l’habitacle que lorsque l’auto était décapotée. Hé oui, voici quelques photos d’une de ces rares voitures à pédales vendues avec une vraie capote.

PANHARD DYNA JUNIOR MFA

Restons un peu chez MFA, « Manufacture Française d’Ameublement », la marque Stéphanoise à qui l’on doit quelques « populaires » aujourd’hui très recherchées. Avec, après la Peugeot 203 et la 2 CV Citroën, maintenant la Dyna Panhard Junior sortie des usines de Saint-Etienne en 1954 .